Un seul vaccin contre la grippe sera-t-il bientôt suffisant ?

04/09/15 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Un vaccin universel contre toutes les souches responsables de la grippe saisonnière est à portée de laboratoire. Deux études distinctes viennent de démontrer " la preuve de concept " de vaccins universels sur des souris, des furets et des singes.

Un seul vaccin contre la grippe sera-t-il bientôt suffisant ?

" Plusieurs équipes de chercheurs sont parvenues à identifier une partie du virus qui ne mute pas ", souligne le Pr Pierre Van Damme duCentre pour l'évaluation des vaccinations (Université d'Anvers).

Chaque année, la grippe fait de nouvelles victimes, et chaque année, il faut mettre au point un nouveau vaccin. Celui-ci est uniquement dirigé contre certaines souches du virus qui peuvent muter d'une année à l'autre et diminuer ainsi l'efficacité de la vaccination. D'une année à l'autre, les souches ne sont donc pas reconnues par le système immunitaire, habitué aux souches des années précédentes. La stratégie pour concevoir un vaccin efficace est de procéder par anticipation : un an à l'avance, les scientifiques prévoient les souches qui devraient circuler l'hiver suivant, en espérant que le virus à venir ne sera pas trop différent. Le vaccin sera finalement inefficace si les souches mutent. Ce qui est plutôt courant avec les virus influenza, responsables de la grippe. Un vaccin universel qui fonctionnerait malgré les mutations du virus serait donc plus que bienvenu quand on sait que la maladie tue chaque année dans le monde entre 300.000 et 500.000 personnes.

Encore plusieurs années de recherche

Les chercheurs planchent depuis plusieurs années déjà pour développer un vaccin unique. Des scientifiques américains viennent de mettre au point un sérum qui va dans ce sens. Et les premiers résultats sont plutôt encourageants. Ils ont déclaré avoir découvert une partie " conservatrice " dans le virus de la grippe qui empêche également les souches de muter. " Ils sont parvenus à développer des anticorps qui agissent contre cette partie spécifique ", précise le Pr Van Damme. Il faut maintenant traduire ces anticorps en un vaccin efficace, dont la protection devra encore être démontrée. Il faut compter de 5 à 10 ans de recherche intensive avant qu'un tel vaccin universel soit disponible. Il le sera, c'est sûr, mais il faut encore un peu de patience ". Le vaccin en question devra d'abord être testé sur des animaux avant d'être expérimenter sur des humains.

Bien plus efficace, mais moins distribué

En Belgique, nous pourrons, pour la première fois cet hiver, compter sur un vaccin qui offre une protection contre quatre souches au lieu de trois. Il augmente ainsi les chances d'être immunisé contre la grippe saisonnière. Seul bémol : deux entreprises pharmaceutiques seulement le distribuent. L'année prochaine, d'autres sociétés le proposeront sur le marché.

Nos partenaires