Un seul numéro pour les médecins de garde

17/12/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le numéro 1733 sera bientôt utilisé à l'échelle nationale pour trouver de l'aide médicale non urgente. Tant les médecins généralistes que les pharmaciens, dentistes et infirmières de garde seront joignables via le 1733.

Les fondements de cette initiative ont été posés au niveau européen : une directive a en effet prévu que l'aide médicale urgente, mais aussi l'aide non urgente devrait être accessible via un seul numéro gratuit. Le numéro 112 a ainsi vu le jour pour couvrir l'ensemble des appels urgents. Pour l'aide non urgente, ce sera bientôt le numéro 1733 qu'il faudra composer.

Projet pilote

A l'heure actuelle, le patient en quête d'une aide médicale non urgente, doit encore chercher lui-même le médecin de garde. Si dans certaines zones, la police donne un coup de main, dans d'autres, il existe un numéro central organisé par les médecins généralistes en poste. Quant aux autres, c'est avant tout une question de chance...

La directive européenne contraint les Etats membres à prendre eux-mêmes les choses en main. Notre pays ne déroge donc pas à la règle et teste en ce moment un projet pilote dans la province du Luxembourg, du Hainaut et du côté de Bruges. Pour recevoir rapidement la visite d'un médecin de garde, les patients ayant besoin d'une aide médicale non urgente y sont invités à composer le numéro 1733.

Des opérateurs formés

Dans un futur proche, le système devrait devenir encore plus efficace. Le but est en effet de rassembler les appels 112 et 1733 au sein du centre d'appel 112 le plus proche. Derrière les combinés, des opérateurs spécialement formés pourront évaluer la situation sur base d'un entretien sommaire et décider soit d'envoyer une ambulance, soit de renvoyer le patient vers un médecin. Dans cette seconde option, l'opérateur peut ensuite choisir d'envoyer directement le médecin de garde, de demander au patient de se rendre lui-même au poste de garde, ou encore d'attendre et de consulter son médecin traitant habituel.

Dans un avenir plus lointain, tous les prestataires de soins confrontés à des situations d'urgence devraient être intégrés au système et être joignables via ce même numéro central.

Nos partenaires