Un essai clinique européen sur l'hypothermie thérapeutique pour soigner les AVC

19/03/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Des universités et hôpitaux de 25 pays de l'Union européenne, dont la Belgique, participent à un essai clinique sur le traitement de victimes d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) avec de l'hypothermie légère.

Un essai clinique européen sur l'hypothermie thérapeutique pour soigner les AVC

L'UE consacre près de 11 millions d'euros à la disposition des institutions.

"Tous les jours, 1.000 Européens meurent d'AVC - un toutes les 90 secondes. Le double de ce nombre survit, mais devient handicapé. L'hypothermie pourrait en améliorer l'issue pour plus 40.000 Européens.

L'hypothermie thérapeutique, déjà employée pour réduire les lésions ischémiques du cerveau, agit en induisant une sorte d'hibernation du cerveau, réduisant ainsi le besoin d'oxygène et prévenant des lésions supplémentaires.

L'objectif de l'étude : traiter avec l'hypothermie légère 1.500 volontaires victimes d'AVC. Si les bienfaits attendus du traitement sont confirmés par l'essai clinique, la procédure sera déployée à travers l'Europe et pourrait profiter à des centaines de milliers de patients par an.

Nos partenaires