Trouver chaussure à son pied !

30/11/11 à 00:00 - Mise à jour à 08/05/16 à 08:24

Chaussures plates, montantes, à talons, baskets, escarpins, bottes, sandales ou mules... la mode a ses raisons que nos pieds ne connaissent point. En effet, ce n'est pas parce qu'on flashe pour une paire de chaussures hyper trendy qu'elles nous conviennent. Un podologue décrypte notre armoire à chaussures...

Trouver chaussure à son pied !

Les pieds des footballeurs sont leurs instruments de travail. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les joueurs du Racing Genk, un club de première division, suivent à la lettre les conseils de Paul Borgions, leur podologue.

C'est la raison pour laquelle nous lui avons demandé de passer nos chaussures au crible. Ses conseils souffrent bien entendu quelques exceptions de simple bon sens. Si de très élégants stilettos ne sont pas à porter au quotidien, on ne se privera pas de la touche élégante qu'ils apportent à une robe de cocktail pour une soirée chic, par exemple ! Tout comme on pourra se laisser séduire par une paire de tongs pour aller à la plage cet été, mais on s'abstiendra de les porter au quotidien...

Sans chaussures comme nos ancêtres ?

Est-il recommandable de marcher pieds nus comme nos lointains ancê-tres ? " Ce n'est franchement pas une bonne idée, répond Paul Borgions. On cite souvent l'exemple des athlètes africains qui sont très performants lors de compétitions internationales. Mais il ne faut pas oublier qu'ils vivent pieds nus depuis leur tendre enfance, et que leur voûte plantaire est par conséquent fort différente de la nôtre.

Nous portons des chaussures depuis des siècles, pour protéger nos pieds du froid, de la chaleur et des blessures. Résultat, nous avons perdu l'usage de toute une série de petits muscles. De plus, les surfaces sur lesquelles nous marchons sont recouvertes de béton ou de pavés, des revêtements très durs qui sont loin d'être idéaux pour déambuler pieds nus. "

Pieds nus chez soi ? Pas toute la journée !

Bien que la structure de notre voûte plantaire ne s'y prête pas, nombreux sont pourtant ceux qui marchent pieds nus à la maison. Une bonne idée ? " Je ne le recommande pas pour faire le ménage, passer l'aspirateur ou marcher chez soi toute la journée. En revanche, lorsqu'on travaille sur ordinateur ou le soir pour regarder la télévision, je n'y vois pas d'objection. Je dirais qu'il n'y a aucun problème à marcher pieds nus pendant une vingtaine de minutes. De toute manière, être bien chaussé dépend de l'activité que l'on pratique. Lorsqu'on est souvent mal chaussé, on en paie les frais tôt ou tard... On court en effet le risque d'avoir des ampoules, des £ils-de-perdrix, des callosités, des déformations des orteils et autres problèmes désagréables. Il arrive aussi que le port de mauvaises chaussures provoque des déformations de la colonne vertébrale. C'est logique puisque lorsqu'on est mal chaussé, on compense le manque de soutien par une mauvaise posture, ce qui entraîne des lésions au niveau musculaire, parfois jusqu'au cou. Les hanches, elles aussi, peuvent parfois être mises à rude épreuve. "

Aïe mes orteils !

Les chaussures à hauts talons ne sont pas les seules à provoquer des lésions, le port de chaussures trop étroites peut également vous amener à devoir consulter un podologue. Elles peuvent en effet causer l'apparition de bosses ou de déformations au niveau des orteils, qui nécessitent parfois une intervention chirurgicale. Des chaussures ina-daptées peuvent aussi être à l'origine de douleurs articulaires, d'inflammations ou de callosités. On peut également attraper des orteils en griffe ou en marteau à force de les plier dans des chaussures trop courtes ou pour maintenir des tongs en place.

Se muscler grâce à ses chaussures ?

Un urologue italien a récemment affirmé que le port de très hauts talons serait bénéfique pour les muscles situés à la base du bassin. Le fait de basculer le bassin les stimulerait à chaque pas, permettant ainsi d'éviter des problèmes d'incontinence.

" Cet argument ne tient absolument pas la route, affirme Paul Borgions. Je suis tout à fait opposé aux chaussures qui exercent une pression sur une partie du corps pour que, soi-disant, nous nous musclions en marchant. Pour se muscler, il faut faire de l'exercice. Mais certainement pas en permanence, ni en répétant des milliers de fois les mêmes séries d'exercices! Or c'est précisément ce que l'on fait quand on marche : on parcourt en moyenne 5 à 7 km par jour et chaque kilomètre représente mille pas. Cela signifie donc que, quotidiennement, nous effectuons cinq mille à sept mille fois le même exercice. Un travail très intense pour les muscles..."

Comment faire le bon choix

Talons hauts, plats, épais, aiguilles ou compensés, baskets ergonomiques, sandales, bottes, bottines et mules... Comment faire le bon choix dans une offre aussi pléthorique. Voici donc, selon Paul Borgions, les trois critères à observer.

Eviter les hauts talons. "Il faut éviter les talons de plus de 2,5 cm. En effet, pour que le pied puisse se déployer jusqu'au dernier orteil lorsqu'on marche, il faut obtenir un angle de 60° à 65°. Dans le cas contraire, la marche n'est pas synchrone, le corps est en appui sur les orteils et non plus sur la plante des pieds. Résultat ? On bascule le bassin et on risque d'abîmer sa colonne vertébrale. C'est une réaction en chaîne : il suffit de déplacer un simple maillon pour modifier l'ensemble. "

Un bon soutien du talon et une semelle rigide

Voici encore deux critères importants à observer pour acheter une bonne paire de chaussures que l'on pourra porter au quotidien sans risquer d'abîmer ses pieds :

Un bon soutien du talon. Il faut que l'arrière de la chaussure enveloppe bien le talon pour éviter qu'il ne glisse de gauche à droite.

Une semelle suffisamment rigide. Les chaussures doivent soutenir correctement le pied. Pour cela, la semelle ne peut pas se plier en son centre mais doit être suffisamment souple au niveau des orteils pour que le pied puisse se dérouler au maximum à chaque pas.

Si la paire de chaussures qui vous fait de l'oeil dans la vitrine répond à tous ces critères, vous pouvez envisager de l'acheter. " Vérifiez aussi qu'elles s'adaptent parfaitement à la forme de vos pieds, qu'elles ne soient pas trop étroites ni trop larges, précise le podologue. Lorsqu'on achète un pantalon ou un soutien-gorge, on veille à choisir la bonne taille. Il doit en aller de même pour les chaussures. C'est important parce qu'elles soutiennent le corps entier et qu'un mauvais choix peut être lourd de conséquences !"

Nos partenaires