Traumatisme cranio-cervical : le coup du lapin

17/11/14 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Le traumatisme cranio-cervical est mieux connu sous le nom du coup du lapin. Le coup du lapin est une lésion des vertèbres du cou. Il est possible de traiter un traumatisme cranio-cervical.

Traumatisme cranio-cervical : le coup du lapin



La colonne vertébrale comprend 33 vertèbres empilées les unes sur les autres; elles sont réparties en cinq groupes: 4 vertèbres coccygiennes, 5 vertèbres sacrées, 5 vertèbres lombaires, 12 vertèbres thoraciques et 7 vertèbres cervicales. Ces vertèbres assurent la stabilité du torse. Les os de la colonne vertébrale servent également de protection à la moelle épinière et aux origines de nerfs plus petits qui se ramifient à partir de la moelle épinière vers diverses parties de l'organisme. Les vertèbres sont reliées les unes aux autres par des bandes résistantes de tissu appelées ligaments; elles sont également reliées aux muscles environnants par des tendons.

Une blessure appelée coup du lapin, qui touche les 7 vertèbres cervicales du cou, est plus couramment causée par des accidents de voiture, lorsque la force d'un coup provenant de derrière amène la tête à basculer d'arrière en avant très violemment.

Cette action peut entraîner des déchirures dans les muscles, les tendons ou les ligaments du cou. Elle peut également entraîner le pincement d'un nerf entre deux vertèbres, donnant une douleur ou un engourdissement qui peut irradier vers l'épaule, le bras et la main.

Selon la gravité de la blessure, le coup du lapin peut être traité avec diverses interventions, comprenant l'immobilisation avec une minerve, un traitement, des exercices et, dans des circonstances extrêmes, la chirurgie.

Nos partenaires