Soyez la personne que vous rêvez d'être

18/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Chacun de nous est unique. Et chaque événement nous offre l'occasion d'apprendre et de mûrir. Ce n'est pas qu'une bien belle théorie !

Contenu :

- Défaites-vous de votre passé
- Soyez votre propre metteur en scène
- Déterminez votre avenir
- Soyez gentil avec vous-même

Chaque être humain est unique. Mais la vie que nous menons reflète-t-elle nos aspirations véritables ? N'avons-nous pas souvent le sentiment que les choses suivent un cours différent de cet idéal ? Et ressemblons-nous à la personne que nous voulons être ? Avons-nous conservé ces rêves qui ressurgissent à l'improviste ? Comment les concrétiser ?

Pour répondre à toutes ces questions, nous avons rencontré Chantal Smedts et Anneliese Monden, personal coaches, qui, au cours de leur pratique quotidienne, aident ceux qui le souhaitent à trouver leur voie.

Défaites-vous de votre passé

Nous sommes nombreux à n'être pas satisfaits à 100 % de notre vie. Et y apporter du changement n'est pas facile. " Mais rien n'est impossible, assure Chantal Smedts. Quand on a décidé de se remettre en question, on a déjà fait un pas dans la bonne voie, vers plus de bonheur. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'on a une chance de devenir ce que l'on est vraiment. Il faut ensuite cerner ce qui vous a jusque là empêché d'y arriver, et oser vous regarder en face, analyser la relation avec votre conjoint et avec votre entourage. "

" Le coaching démarre dans l'instant présent, enchaîne Anneliese Monden. Cela n'a donc aucun sens de s'accrocher au passé. Si vous êtes encore aux prises avec des événements douloureux du passé, consultez d'abord un psychologue. Par contre, il est nécessaire de jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur et de se demander : Où en suis-je dans ma vie ? Quelles en sont les étapes clés ? Essayer de considérer d'un oeil neutre le récit de son existence, en étant capable d'observer les choses d'un point de vue extérieur. Ce qui est passionnant, c'est que l'on se découvre des traits de caractère sur lesquels on ne s'est peut-être jamais attardé, mais qui ont joué et jouent sans doute encore un rôle dans notre vie."

"Autre question importante : Suis-je capable de me détacher du passé ? Chaque nouveau défi est un saut dans l'inconnu. Si on ne lâche jamais prise, on ne va pas de l'avant, on est dans l'immobilisme. Mais lâcher prise ne veut pas dire refouler son passé, de même que l'on ne sera pas non plus immédiatement à l'aise dans sa nouvelle situation. On ne peut pas figer le passé si on veut avancer dans la vie. Or cela arrive trop fréquemment. C'est un peu comme de la voltige : le plus dur n'est pas de s'élancer mais de lâcher le trapèze. On doit pourtant avoir le courage de se demander si l'on ne vit pas trop dans le passé. Est-ce qu'un vent de fraîcheur souffle sur notre vie ou est-ce que notre maison regorge de souvenirs ? "

Retour

Soyez votre propre metteur en scène

" Après avoir visionné le film de votre existence d'un oeil aussi neutre que possible, il est important de déterminer votre rôle dans ce film, conseille Chantal Smedts. N'avez-vous pas trop souvent le sentiment de vous conformer aux attentes des autres, et donc de ne jouer qu'un rôle secondaire ? Il se peut aussi que vous preniez régulièrement des décisions, mais que les autres (conjoint, patron, amis, enfants....) nourrissent des attentes qui ne sont pas toujours faciles à cerner. Vous jouez dans ce cas un rôle de premier plan, mais quelqu'un vous dirige. Ce qu'il vous faut viser, c'est de devenir votre propre metteur en scène, de vous prendre en main, afin d'avoir des ailes et de vous sentir libre. Vous serez aussi nettement plus responsable de vous-même.

Le film de votre vie vous déçoit ? Il est temps d'en revoir le scénario ! Et de chercher la solution à vos problèmes non pas en dehors mais à l'intérieur de vous-même, en vous demandant comment changer ou améliorer le cours des événements. Vous serez alors aux commandes à 100 %, et non plus à 95 %. On ne peut pourtant pas contrôler tout ce qui nous arrive, vous dites-vous ? C'est vrai. Mais on peut déterminer soi-même la façon de réagir face aux événements de la vie.

C'est ce que nous voulons dire par être aux commandes à 100 %. Cela suppose des choix difficiles et cette interrogation récurrente : Si je fais ce choix, au pire, que peut-il m'arriver ? Si vous vous rendez compte que le changement en vaut la peine, foncez, en connaissance de cause. Si les conséquences vous semblent trop lourdes et que vous préférez l'immobilisme, changez de point de vue et convainquez-vous que la situation actuelle vous satisfait à 100 %. Cela ne marche pas ? Voyez ce qui vous bloque. Est-ce de l'ignorance, de l'angoisse, de la paresse ? Peut-être la peur de ce que diront vos proches ? Si vous voulez prendre votre vie en main, vous, et vous seul, serez l'artisan de votre bonheur. "

Retour

Déterminez votre avenir

"Le chemin vers plus de bonheur commence dès que l'on s'est fixé un objectif, affirme Anneliese Monden. Tant qu'on ne sait pas ce qu'on veut, tant qu'on ne s'est pas fixé de priorités, on n'aura aucun itinéraire.

Or, sans itinéraire, on stagne, on reste sur le bas-côté de la route. Cela revient donc à déterminer au fond de soi ce qui va nous rendre le plus heureux, ce que l'on juge essentiel dans la vie. Dès qu'on sait cela, peu importe que l'on soit de temps à autre amené à faire un détour pour s'approcher de son objectif. On a le droit à l'erreur. Cela vaut mieux que de rester immobile à attendre ! Quand on sait ce qu'on veut dans la vie, il est plus facile de se fixer des priorités. Et de couper court aux choses que l'on ne fait que pour plaire aux autres.

Il est alors temps de passer à l'étape suivante. Avez-vous appris à vous aimer ? Qu'est-ce que le plaisir, la jouissance pour vous ? Prenez-vous assez de temps pour vous-même, pour vous épanouir ? Bref, il faut régulièrement prendre rendez-vous avec soi-même. Et s'y tenir ! Pas d'excuse, du style Je n'ai pas le temps ! Si d'autres personnes trouvent le moyen d'atteindre un équilibre dans leur vie au cours des 24 h que compte une journée, vous le pouvez aussi. Demandez-vous pourquoi ça ne marche pas et réagissez.

Dites non à tout ce qui vous empêche de trouver votre équilibre. Prendre soin de soi est essentiel pour être bien dans sa peau. Et comme tout est lié, vous irez globalement mieux, car quand on se sent bien, cela se voit !"

Retour

Soyez gentil avec vous-même

Se prendre en main à 100 % ne signifie pas nécessairement se montrer intransigeant envers soi-même.

"Nous sommes souvent plus sévères envers nous-même qu'envers les autres, confirme Chantal Smedts. Il suffit d'écouter la façon dont on se parle. S'autorise-t-on un coup de blues, une faiblesse ? Il le faudrait. On est parfois tellement critique envers soi-même que cela génère des blocages psychiques. Quand on est trop occupé à s'autocritiquer, on n'entend plus les remarques positives de notre entourage !

Avant de (sur)réagir émotionnellement, nous devrions être capable de respirer profondément et de dire stop à notre dialogue interne. Compter jusqu'à 10. Et ce n'est que lorsqu'on aura tari ce courant de négativisme que l'on pourra devenir son propre coach et entamer un dialogue sain et fructueux avec soi-même. "

Retour

Nos partenaires