Six questions sur les légumes racines

10/04/18 à 10:37 - Mise à jour à 10:36

Les légumes racines (panais, betterave, céleri-rave, radis...) présentent de grands atouts pour la santé. Voici six conseils pour en profiter pleinement.

Six questions sur les légumes racines

© Getty Images/iStockphoto

1. Un légume racine, c'est quoi ?

C'est la partie souterraine de certaines plantes potagères. Leur racine est "tubérisée", c'est-à-dire qu'elle est devenue un tubercule comestible. Parmi ces légumes, il y a la carotte, le panais, la betterave, le navet ou le radis. Il existe aussi des rhizomes tubérisés comme la pomme de terre, le topinambour ou encore le gingembre.

2. Quels sont leurs atouts ?

Ils sont reminéralisants, rassasiants et stimulent l'immunité. Ils offrent aussi un cocktail de vitamines, minéraux et oligoéléments qui nous font défaut en hiver.

Côté nutritionnel, ils sont riches en fibres alimentaires, en potassium, calcium, magnésium, phosphore et fer. Ils contiennent aussi des vitamines B1 et C.

3. Faut-il les choisir bio ?

C'est essentiel, car ces légumes, enfouis sous la terre, puisent en profondeur tous les éléments minéraux. Il est donc nécessaire qu'ils aient poussé dans une terre saine et vivante, naturellement fertilisée et riche en bonnes bactéries, précieuses pour le microbiote. Vous pourrez en même temps consommer la peau qui concentre un maximum de nutriments.

4. Plutôt cuits ou crus ?

Pour profiter de leurs substances nutritives, il est préférable de les manger crus. À partir de 45°C, les enzymes perdent leur efficacité ; à 60°C, les vitamines sont altérées ; à 80°C, les minéraux ne sont plus utilisables et au-delà de 100°C, les aliments ont perdu leur vitalité, il ne reste plus que les fibres. Si vous avez les intestins fragiles, consommez-les sous forme de jus.

5. Une cuisson à privilégier ?

La vapeur est idéale, vous pouvez aussi les cuire au four à basse température ou les saisir très rapidement au wok. Si vous les faites bouillir, pensez à boire le bouillon pour récupérer les nutriments.

6. La meilleure méthode de conservation ?

L'idéal est de les stocker dans une cave ou dans un endroit frais, pas trop ventilé, pour éviter qu'ils ne se dessèchent.

Avec A. C. Méret, Naturopathe et coauteure de Yoga Cook Book avec Garlone Bardel. Éd. Ulmer, 29,90€.

Auteur : Marie-Alexandra Desfontaines (nt-f.com)

Nos partenaires