Risque nucléaire et comprimés d'iode: les Belges mal informés

26/09/16 à 09:01 - Mise à jour à 09:00

La pharmacie en ligne belge Newpharma a enregistré une hausse de 100% des recherches et ventes de produits contenant de l'iode en 2016, par rapport à la même période en 2015, indique-t-elle dans un communiqué. Selon l'e-pharmacie, ce phénomène est inquiétant car il démontre que les Belges sont mal informés sur les risques nucléaires.

Risque nucléaire et comprimés d'iode: les Belges mal informés

© Belga

Newpharma, qui compte 750.000 utilisateurs, a constaté un pic des recherches et des ventes de produits contenant de l'iode entre mars et avril, dans la foulée des attentats à Bruxelles et des problèmes de sécurité évoqués à la centrale nucléaire de Tihange. "Les recherches de comprimés d'iode ont plus que doublé en mars et en avril par rapport à janvier et février, les ventes de produits en contenant ont quasiment doublé sur notre site", détaille Mike Vandenhooft, CEO et cofondateur de l'e-pharmacie. "Ces chiffres ne sont pas redescendus à la normale, ils sont toujours deux fois plus élevés qu'en 2015."

Les produits à base d'iode de la pharmacie en ligne ne sont pourtant pas recommandés par les autorités en prévention d'un accident nucléaire. "Les citoyens belges sont mal informés car les comprimés d'iode ne sont disponibles que dans les pharmacies physiques présentes dans un rayon de 20 km autour des centrales nucléaires et de 10 km autour du site de Fleurus", ajoute Mike Vandenhooft. (Belga)

Les informations nécessaires se trouvent sur le site internet www.risquenucleaire.be

Nos partenaires