Qui sont ces 60+ si fringants?

17/11/15 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

L'Institut national américain de la Santé finance actuellement une étude portant sur la bonne santé mentale de personnes âgées de 63 à 100 ans. Les scientifiques veulent découvrir qui sont ces super 60+ qui n'ont rien à envier aux jeunots !

Qui sont ces 60+ si fringants?

Une centaine de personnes participent actuellement à cette étude. Aucune démence n'a été diagnostiquée chez ces sujets. Ils ont soit une bonne santé mentale, soit ils présentent des signes précoces de perte de mémoire. Plus de quarante d'entre eux vivent dans un village de retraités de Floride. Chacun y poursuit une vie sociale active, même à 85 printemps. L'objectif de ces recherches, portant sur une durée de cinq ans, est de percer les secrets de ces 60+ qui vieillissent bien. "J'étudie la maladie d'Alzheimer, mais si nous voulons percer les mystères du cerveau, nous devons également savoir pourquoi certaines personnes vieillissent bien", explique le neuropsychologue David Loewenstein (université de Miami). Ce dernier souligne qu'environ un tiers des plus de 85 ans souffre de démence. Pour un autre tiers, des examens post-mortem ont révélé la présence de marqueurs de démence alors que ces personnes étaient plutôt en forme de leur vivant.

Le travail, c'est la santé

"Nous savons depuis longtemps que les gens qui travaillent vont mieux que les gens qui ne travaillent plus", affirme Laura Carstensen, qui dirige un centre de recherches de l'université de Stanford. La pratique d'exercices réguliers ainsi qu'un régime à base de fruits, de légumes, de pommes de terre, de céréales, de poisson, d'huile d'olives, etc. contribuent également à maintenir les personnes d'âge mûr en bonne santé.

Avoir une vie sociale et plus particulièrement des activités stimulantes au niveau cognitif ainsi que des relations sociales engendre aussi moins de risque de déclin cognitif au fil du temps.

L'argent ne fait pas le bonheur, mais bien la santé

La situation financière de ces personnes semble également être un facteur important pour vieillir en bonne santé. De nombreux habitants du village de retraités ont fait des études. Ils ont fait des économies, ont investi et profité de l'essor des prix de l'immobilier. En comparaison, les personnes ayant (beaucoup) moins de revenus sont plus exposées aux affections mentales et physiques dues à l'âge. Selon plusieurs études, les Noirs et les Hispaniques affichent aussi des taux de démence supérieurs à ceux des Blancs.

Nos partenaires