Qu'est-ce que la bactérie EHEC, variante de l'E.coli ?

03/06/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

La souche de la bactérie qui a déjà tué 18 personnes en Europe, dont la majorité en Allemagne, est "très rare" et n'avait jamais provoqué d'épidémie jusqu'à présent, a indiqué l'OMS (Organisation mondiale de la santé).

"La souche, isolée à partir de cas provenant de l'épidémie en Allemagne, n'a jamais été vue dans une épidémie auparavant", a indiqué un porte-parole de l'OMS à Genève, Gregory Hartl. "Elle a été vue dans des cas sporadiques mais très rares", a-t-il ajouté. Le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) a confirmé jeudi l'identification de la bactérie qui sème la zizanie en Europe. Il s'agit d'une souche rare d'une bactérie Escherichia coli.

En revanche, la cause de la contamination n'a toujours pas été éclaircie alors que la piste des concombres espagnols a été écartée.


Mais qu'est ce que cette bactérie E.coli exactement. La question a été posée à Harald Wychgel, porte-parole du RIVM (Rijksinstituut voor Volksgezondheid en milieu).

Qu'est-ce que la bactérie EHEC ?

"La bactérie EHEC-est une des variantes de la bactérie E.coli- qui se produit de manière tout à fait normale dans les intestins, chez les humains et chez les animaux à sang chaud . La bactérie EHEC fabrique dans l'intestin une toxine. Cela signifie Escherichia coli entérohémorragique, ce qui signifie qu'au départ d'une inflammation du gros intestin peuvent survenir des saignements.

Comment est-on infecté par le EHEC?

"Le EHEC vient toujours du fumier du bétail. La bactérie peut via l'engrais être transférée à la viande crue, le lait non pasteurisé ou d'autres produits laitiers, via les légumes qui ont été d'une manière ou d'une autre en contact avec le fumier ou des eaux de surface. La plupart des infections observées auparavant provenaient de la viande crue comme le haché, les hamburgers ou le filet américain. Mais il existe également une petite chance d'être infecté après une visite au zoo. Les personnes infectées peuvent contaminées d'autres personnes via les selles.

Que se passe-t-il lorsqu'on est infecté?

"L'évolution de la maladie suite à la contamination au EHEC peut varier grandement. Tout le monde ne réagira pas de la même façon, certains auront une légère diarrhée, d'autres une diarrhée plus importante, mais on peut également avoir une diarrhée sévère accompagnée de crampes d'estomac, souvent sans fièvre. Cela peut s'accompagner de vomissements et de nausées. Après un à trois jours, la diarrhée peut devenir sanglante. En général, c'est à ce moment-là que les gens se rendent chez leur médecin. Les symptômes durent entre 2 et 9 jours puis disparaissent tout seul.

"2 à 7 % des personnes ayant été infectées peuvent, dans les deux semaines après l'infection, souffrir de complications causées par la bactérie aux reins, le syndrome hémolytique et urémique (SHU). Les enfants de moins de cinq ans ont un risque plus grand de SHU. "

"En Allemagne, de nombreuses personnes, surtout des femmes, sont infectées par le EHEC. On compte également une centaine de cas SHU. Les chances d'en mourir sont faibles. Mais une partie des gens touchés par le SHU, 0 à 15 %, peuvent développer un diabète mellitus."

Comment peut-on prévenir l'infection?

"On peut prévenir l'infection grâce aux simples mesures d'hygiène. Bien cuire la viande, bien nettoyer les ustensiles de cuisine ayant été en contact avec de la viande crue, et bien laver les légumes crus. Penser à nettoyer également les planches de travail ayant été en contact avec la viande et les légumes crus. Remplacer souvent les torchons et les serviettes et veiller à ce que tous les membres de la famille se lavent les mains régulièrement, même après une visite dans une ferme pédagogique ou au zoo. L'hygiène personnelle est également très importante."

Nos partenaires