Près de 4 patients sur 5 qui souffrent d'apnées du sommeil n'en sont pas conscients

28/03/13 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Les personnes qui souffrent d'apnées du sommeil n'en sont généralement pas conscientes, alors que cette affection peut avoir des conséquences graves pour leur santé et qu'elle se soigne bien.

Près de 4 patients sur 5 qui souffrent d'apnées du sommeil n'en sont pas conscients

© Getty Images/BananaStock RF

Voilà ce qu'il ressort d'une nouvelle étude scientifique de grande envergure réalisée ces deux dernières années par Philips, en collaboration avec notamment l'Universitair Ziekenhuis Antwerpen. L'étude a été menée auprès de 4.206 collaborateurs de Philips. Des apnées du sommeil ont été diagnostiquées chez 6,4% d'entre eux. Ce pourcentage est nettement supérieur à ce qu'avaient montré des études précédentes. Un élément remarquable est que 78% des personnes chez qui des apnées du sommeil ont été constatées n'étaient nullement conscientes d'être atteintes de ce trouble du sommeil.

L'étude était destinée à recueillir des données scientifiques actuelles sur la fréquence des apnées du sommeil, également baptisées Syndrome d'Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS). Depuis des dizaines d'années, médecins et scientifiques soupçonnent que le taux de diagnostic est largement sous-estimé. C'est la raison pour laquelle l'étude s'est intéressée au nombre de personnes qui souffraient de la maladie sans être traités et a voulu savoir si ce pourcentage était supérieur aux chiffres courants, qui oscillent entre 2 et 4%.

L'étude a été organisée parmi les collaborateurs de Philips aux Pays-Bas, sur la base d'une participation volontaire. 29% des collaborateurs de Philips aux Pays-Bas ont pris part à l'étude : hommes et femmes de tous âges, occupant diverses fonctions et de niveau d'études et de contexte socioculturel variés. Les études de dépistage antérieures, souvent citées, s'étaient intéressées à des populations nettement plus faibles.

Meilleure compréhension de la nature et de l'ampleur de la maladie

Lors des apnées du sommeil, la respiration s'interrompt durant le sommeil, à une fréquence allant de cinq à plus de trente fois par heure. Selon le professeur Johan Verbraecken, coordinateur médical du centre du sommeil à l'Universitair Ziekenhuis Antwerpen et associé à l'étude sur le sommeil, de nombreuses personnes souffrent d'apnées du sommeil sans le savoir : "C'est plus dangereux qu'on ne le pense. Ces personnes récupèrent moins durant la nuit, car leur cycle de sommeil est perturbé. Elles sont constamment fatiguées, somnolentes, elles sont moins productives au travail et facilement irritables à la maison. Elles mettent ça sur le compte du stress ou de la surcharge de travail. Lorsqu'on sait que l'affection augmente le risque d'hypertension artérielle, de diabète et de maladies cardiovasculaires, on comprend pourquoi il est primordial que ces personnes se fassent soigner. Cette étude a permis à la science d'en apprendre davantage sur la nature et l'ampleur de la maladie, avec des conséquences positives à la clé pour les personnes atteintes d'apnées du sommeil. La prise de conscience du tableau clinique devrait aider les patients et les médecins généralistes à être plus attentifs aux symptômes, pour diriger le patient et le prendre en charge plus rapidement."

Prévenir des problèmes de santé plus graves

Hans de Jong, CEO de Philips Benelux: "Avec cette étude, nous investissons dans la santé de nos collaborateurs. Ceux-ci peuvent être protégés contre des problèmes de santé plus graves, synonymes d'incapacité de travail, et c'est donc dans notre intérêt en notre qualité d'employeur. Une fois diagnostiquées, les apnées du sommeil se traitent bien, à l'aide de moyens relativement simples. En outre, nous pouvons apporter une contribution sociale importante aux connaissances en matière d'apnées du sommeil, qui pourra s'avérer précieuse pour la science, les médecins et de nombreux patients de par le monde." Philips occupe à l'échelle mondiale une position dominante dans le domaine des produits favorisant un sommeil réparateur et destinés au traitement des troubles du sommeil. La collaboration avec des scientifiques et des organisations de patients est en outre importante pour la mise au point de solutions novatrices.

Nos partenaires