Première en Belgique : une prothèse totale de hanche posée en ambulatoire

30/12/15 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

La pose d'une prothèse de hanche est une opération courante en Belgique. Fréquente, elle nécessite toutefois une hospitalisation de près d'une semaine. A Bruxelles, la Clinique Saint-Jean devient le premier hôpital à procéder à l'opération en ambulatoire.

Première en Belgique : une prothèse totale de hanche posée en ambulatoire

Le patient a été pris en charge par le Dr Etienne Willemart, chef du service d'orthopédie, pour la pose d'une prothèse totale de la hanche. Il est arrivé le matin et a regagné son domicile le soir même de l'intervention. Depuis, il poursuit sa revalidation dans son cadre familier, avant de reprendre ses activités professionnelles. Ce type d'opération en ambulatoire présente de nombreux avantages tant pour le patient que pour notre système de soins de santé.

Une ravalidation plus rapide

La pose d'une prothèse totale de hanche nécessite habituellement une hospitalisation de cinq à sept jours. "Proposer un remplacement total de hanche en mode ambulatoire réduit considérablement le séjour du patient à l'hôpital et assure une revalidation plus rapide pour un retour à la 'vie normale' le plus agréable possible ", souligne le Dr Willemart. Cette technique a été rendue possible grâce à une intervention opératoire très peu invasive des dispositifs médicaux et des instruments de pose performants et grâce au protocole de soins 'Rapid Recovery', mis en place il y a plus de dix ans au sein de la Clinique Saint-Jean. Cette pratique est toutefois décidée au cas par cas car tous les patients ne répondent pas aux critères de prise en charge. Une des conditions pour le patient est notamment d'habiter à proximité de la Clinique Saint-Jean. Son entourage médical doit en outre être particulièrement impliqué dans sa prise en charge, tandis que lui-même devra montrer une réelle motivation.

Un travail pluridisciplinaire et coordonné

L'intervention a duré environ une heure. Le patient a été placé sous anesthésie générale et à son réveil, il a pu faire quelques pas à l'aide de béquilles. Dans l'après-midi, il s'est entraîné à montrer et descendre des escaliers et vers 18h, il a pu regagner son domicile. Il poursuit sa revalidation chez lui, sous la supervision d'un kinésithérapeute et de son médecin traitant. Le suivi post-opératoire sera contrôlé par le Dr Willemart. " Grâce à un travail de préparation pluridisciplinaire préalable et parfaitement coordonné entre l'équipe soignante hospitalière et le relais par les soins à domicile, nous sommes heureux de pouvoir élargir notre offre médicale en proposant à ces patients des solutions chirurgicales innovantes, sûres et de qualité, qui leur offrent de grands bénéfices, et qui en même temps soulagent le budget des soins de santé ", conclut le Dr Benoît-Philippe Hermans, Directeur Général de la Clinique.

Nos partenaires