Power Plate : de bonnes vibrations !

25/08/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

La Power Plate, une plateforme vibrante, fait travailler les muscles avec plus d'efficacité qu'une séance de fitness traditionnelle. Phénomène de mode ou véritable outil d'entraînement ? Que peut-on en attendre, et comment l'utiliser ? Explications de spécialistes.

Power Plate : de bonnes vibrations !

La caractéristique essentielle de la Power Plate est qu'elle vibre. " Elle vibre en trois dimensions : d'avant en arrière, de gauche à droite, et de haut en bas, explique Mike Dugauquier, personnal trainer à Bruxelles. C'est une plateforme d'accélération. Ces vibrations rapides se propagent dans tout le corps ".

La Power Plate a gagné la Belgique il y a environ cinq ans. D'où vient-elle ? De l'espace, ou presque... Dans les années 1960, les astronautes russes, souffrant d'atrophie musculaire et de perte osseuse après leur séjour en apesanteur, ont eu recours à cette machine pour regagner ce qu'ils avaient perdu. Plus tard, la Power Plate s'adaptait au grand public. Aujourd'hui, on la trouve dans des centres spécialisés, certaines salles de sport et chez quelques kinés.

" Les vibrations produisent une accélération et une décélération au niveau du corps, ce qui induit des contractions musculaire réflexes, involontaires, très rapides, explique le Dr Pierre Close, spécialiste en médecine physique et rééducation au CHC de Liège. La contraction musculaire est alors plus puissante, plus efficace ". La machine se règle sur la fréquence désirée. " C'est souvent 30Hz ou 50Hz, précise Mike Dugauquier. Cela veut dire qu'on contractera le muscle 30 ou 50 fois par seconde ! "

Une séance à la loupe

La séance est courte (20 à 30 minutes), mais... intense. " Il est essentiel de pratiquer avec un coach, souligne Mike Dugauquier. On prend différentes postures sur la machine, selon qu'on veut travailler les bras, les jambes, les muscles pelviens, les abdominaux, etc. Ces postures doivent être correctes, pour éviter les blessures. Le coach accompagne la personne, s'adapte à ses besoins, à sa condition physique. Il y a aussi une évolution : on commence avec des exercices faciles, et on progresse ".

Comment s'habiller ? " On travaille pieds nus ou en chaussettes. Je recommande de porter un T-shirt confortable et un training ". Comptez une demi-heure pour une séance. " La première fois, le coach va interroger la personne sur sa condition physique, etc. On commence par s'échauffer, sur la machine. L'entraînement même dure 20 à 25 minutes : on enchaîne une série d'exercices, qui durent en général 30 à 60 secondes maximum, toujours différents. C'est donc un enchaînement varié, où on fait travailler différents groupes musculaires. Enfin, on termine par un peu de stretching et des massages, toujours en utilisant la machine, mais cette fois, sans contracter les muscles volontairement : on les laisse vibrer et se décontracter... Je dirais qu'on peut faire deux à trois séances par semaine, mais pas plus : le muscle doit se reposer, la récupération est importante. "

A quoi sert-elle ?

" La Power Plate peut avoir un effet positif dans différents domaines ", explique le Dr Close. Exemples :

  • en sport : pour le réentraînement et la préparation musculaire.
  • pour un massage : " les athlètes s'en servent pour leur échauffement, ou pour les étirements. Assis par terre, par exemple, les cuisses sur la plate forme en marche, on se laisse aller sans contracter les muscles. C'est une vraie relaxation musculaire ".
  • contre la douleur : " des études l'ont montré, la Power Plate a un effet bénéfique si on souffre de douleurs chroniques : la douleur diminue ".
  • pour les os : " là aussi, des études en maison de repos ont permis de constater une augmentation de la masse osseuse ". Particulièrement intéressant en cas d'ostéoporose.
  • pour l'équilibre : " on observe une amélioration de l'équilibre, ce qui est évidemment bénéfique par rapport au risque de chute ".
  • pour les muscles : " la machine permet d'entraîner la musculature. Si vous souffrez d'arthrose, que vous avez mal en courant, la machine est alors utile pour conserver sa musculature. Ou après une opération, pour éviter la fonte musculaire. Après une opération du genou, par exemple, on peut avoir une prise en charge précoce avec la Power Plate pour limiter les dégâts liés à l'inactivité ".
  • contre l'incontinence : " elle est souvent liée à un manque de tonus au niveau du périnée. La machine peut provoquer une contraction musculaire involontaire, qui, associée à des exercices de renforcement du périnée, apportera une amélioration. Ce travail se fait avec un thérapeute ".

Une note de prudence

Tout le monde peut-il se mettre à la Power Plate ? " Les contre-indications officielles sont le port d'un pacemaker, le décollement de la rétine, être sujet aux thromboses et aux phlébites, etc., précise Mike Dugauquier. Mais je recommande de toute façon de prendre l'avis de son généraliste ".

" N'oublions pas non plus que nous n'avons que peu de recul sur cette machine, souligne le Dr Close. Et il y a clairement un effet de mode. De plus, chacun propose des exercices d'une certaine façon, il y a une variabilité de l'usage, et des résultats différents. D'un point de vue scientifique, il est difficile de se prononcer sur l'efficacité réelle de la machine. Sans compter que le résultat peut varier d'un individu à l'autre ".

Dernier point : la machine ne fait pas travailler le muscle cardiaque. Pour celui-ci, rien ne vaut l'endurance, à pied ou à vélo. " Le tonus musculaire n'est qu'un des aspects de la condition physique. Il y a aussi la souplesse, ou l'endurance. Si vous faites régulièrement du vélo, de la marche, et/ou de la natation, ne remplacez pas tout cela par quelques séances de Power Plate : on peut inclure celle-ci dans son programme sportif, mais il ne faut pas zapper ce dernier. "

La machine ne fait pas tout le boulot !

" Certains pensent que la Power Plate fait tout le travail, mais ce n'est pas une machine miracle, insiste Mike Dugauquier. On bouge, et c'est fatigant, même pour les sportifs. Après 30 ou 45 secondes, on est content de changer de position ! Par ailleurs, même si le travail est efficace, il ne faut pas s'attendre à une transformation du corps en quelques séances. Enfin, la Power Plate n'a pas d'impact direct sur le poids : elle peut favoriser la perte de poids, si on combine également régime et hygiène de vie. N'oublions pas qu'une augmentation, même légère, de la masse musculaire, conduit à une augmentation du poids. On peut donc perdre de la graisse et gagner en muscle : sur la balance, le poids affiché ne changera peut-être pas, mais on aura affiné la silhouette. "

Nos partenaires