Pourquoi un verre de bière après le sport n'est pas une bonne idée

24/06/17 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Cela semble presque un rituel pour certains: une petite bière après le vélo, la course à pied ou le football. Ou deux. Ou trois. L'ultime récompense pour votre effort, mais cela contribue-t-il vraiment à une bonne récupération pour votre corps ? Hélas... boire de l'alcool après le sport a quelques inconvénients.

Pourquoi un verre de bière après le sport n'est pas une bonne idée

© Getty Images/iStockphoto

Effet diurétique

Pendant le sport, vous perdez beaucoup d'eau. Après le sport, vous désirez bien sûr compenser cela. La bière peut dès lors sembler un bon choix, mais l'alcool a précisément un effet diurétique. Cela augmente la sécrétion urinaire. Lorsque vous buvez de l'alcool, votre corps perd donc davantage d'humidité qu'il n'en gagne.

Bien sûr, la bière contient aussi beaucoup d'eau (90%) et vous vous attendriez probablement à ce que le résultat final, au niveau de cette humidité, soit positif. Cela a été étudié: même trois verres de bière standards ne peuvent pas entièrement rétablir l'équilibre hydrique après le sport. Vous désirez tout de même absolument une bière ? Optez dans ce cas pour une bière sans alcool. Avec cette bière, l'équilibre hydrique se rétablit mieux que si vous buvez une bière avec un plus haut pourcentage d'alcool (4,8%), nous démontrent les recherches. Mais hélas pas entièrement non plus.

Vous êtes plus rapidement ivre

Après une pratique intense d'un sport, votre estomac est vide. Si vous buvez directement de l'alcool, celui-ci pénètre très rapidement dans votre sang. Les effets indésirables bien connus de l'alcool sont dans ce cas également bien plus forts. Vous êtes par exemple moins précis et vous réagissez avec moins de vigilance.

Votre corps récupère plus lentement

Pendant le sport, de l'acide lactique se libère dans votre corps. Il joue un rôle de source d'énergie temporaire pendant une activité physique intense. Le corps doit éliminer cet acide lactique et cela se passe dans le foie. Mais votre foie est également responsable de la dégradation de l'alcool. Pour le foie, la dégradation de l'alcool a une priorité plus importante. Cela signifie que l'acide lactique va commencer à s'accumuler dans les muscles et là, à la longue, il causera des douleurs musculaires. Donc, si vous buvez (beaucoup) de bière après la pratique du sport, vous pourriez avoir davantage de courbatures musculaires et pendant plus longtemps. Et vous récupérerez moins rapidement vos aptitudes de performances optimales.

La levure de bière améliore-t-elle les performances ?

Quelque 2-3 grammes de levure de bière par jour améliore votre endurance. Pour beaucoup, cet argument semble bien un passeport royal pour boire de la bière. Or, pour ingérer cette quantité de levure de bière, vous devez boire sans discontinuer pendant un bonne partie de soirée. Ces 2-3 grammes équivalent notamment à quelque 16 bières.

La solution: d'abord de l'eau et des hydrates de carbone

Vous accompagnez tout de même vos compagnons de sport à la buvette ou dans un bar pour une petite bière ? Buvez dans ce cas d'abord un verre d'eau et reconstituez votre réserve d'hydrates de carbone avec des fruits ou une barre de céréales par exemple.

Après un entraînement intensif, vos réserves de glycogène ont diminué. Le glycogène est un petite stock d'hydrates de carbone présent dans votre foie et dans vos muscles. Si vous avez besoin d'énergie rapidement et facilement (pendant le sport), ce stock est mobilisé. Cette réserve de glycogène, vous ne pouvez la reconstituer que par l'absorption d'hydrates de carbone, par exemple en buvant un smoothie ou en mangeant une barre de céréales,... Ou optez pour une boisson hypertonique; on y trouve aussi beaucoup d'hydrates de carbone.

Prenez ensuite éventuellement une petite bière. Mais limitez cela à une seule. Ce conseil vaut autant pour les hommes que pour les femmes.

Nos partenaires