Pleins feux sur les légumineuses

13/01/16 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

L'année 2016 met les légumineuses sur le devant de la scène alimentaire. Ces petites graines aux saveurs et couleurs variées ont impact non négligeable sur la santé, sur la survie de nombreuses personnes et même sur les changements climatiques.

Pleins feux sur les légumineuses

Les Nations unies ont décidé, lors de leur 68e Assemblée générale, de consacrer l'année 2016 aux légumineuses, également appelées légumes secs. Bourrées de protéines, de fibres et de minéraux, elles font le bonheur des végétariens. Et comme leur culture enrichit les sols, c'est tout naturellement que l'ONU souhaite mettre à l'honneur ces graines comestibles que l'on trouve dans les gousses de certaines plantes. Elles prennent la forme de fèves, de soja, de haricots blancs, rouges, de flageolets, de mogettes (haricots blancs), de lentilles ou encore de pois (chiches). Les légumineuses sont cultivées depuis plus de 10.000 ans partout dans le monde.

Bonnes pour le corps, bonnes pour le sol

Les légumineuses sont particulièrement importantes au sein de la chaîne alimentaire. Au niveau mondial, plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim, qu'elle soit chronique ou sévère. Les problèmes de poids dus à la malbouffe représentent également un réel fléau. Par conséquent, intégrer les légumineuses dans son alimentation n'engendrerait que des bénéfices sur notre santé.

Avec une faible empreinte écologique, les légumineuses sont par ailleurs d'excellents engrais naturels qui fixent l'azote et enrichissent les sols pour les autres cultures : plus besoin d'ajouter des engrais artificiels azotés. Pour se développer, elles ne requièrent que la moitié de l'énergie apportée aux autres cultures. Nécessitant également moins d'eau pour leur croissance, elles peuvent se cultiver dans des zones plus arides.

Bonnes aussi dans un régime

Les légumineuses sont aussi recommandées aux personnes qui souhaitent perdre du poids.Une tasse de légumineuses cuites contient plus de la moitié de l'apport quotidien en fibres.Leur faible teneur en graisses et leur teneur importante en fibres jouent un rôle non négligeable dans la prévention et le contrôle de maladies telles que le diabète, l'anémie et les maladies cardiovasculaires. Elles " devraient être consommées dans le cadre d'un régime alimentaire équilibré, propre à lutter contre l'obésité, mais aussi à traiter et à prévenir les maladies chroniques telles que le diabète, les pathologies cardiovasculaires et le cancer ", conclut l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Nos partenaires