Ostéoporose: adapter son style de vie pour maintenir la solidité osseuse

20/10/16 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

L'ostéoporose requiert généralement un traitement. Celui-ci, combiné à un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, contribue de manière significative au maintien de la solidité osseuse.

Ostéoporose: adapter son style de vie pour maintenir la solidité osseuse

© Getty Images/iStockphoto

Faites-vous partie des personnes à risques ?

L'ostéoporose n'est pas une conséquence inévitable du vieillissement. Il est possible de prévenir cette perte osseuse. Pour savoir si vous faites partie des personnes à risques, il existe un test, d'une minute seulement, approuvé par l'IOF (International Osteoporosis Foundation). Il comporte 19 questions sur plusieurs critères : antécédents familiaux, facteurs cliniques personnels et le style de vie.

Ce n'est pas un test n'est en aucun cas une vérité scientifique pure, mais donne une indication des risques de chacun. Des réponses positives ne signifient pas forcément que la personne souffre, ou souffrira, d'ostéoporose. Elles représentent les facteurs de risque cliniquement prouvés qui peuvent conduire à l'ostéoporose et/ou à des fractures. Dans ce cas, il est recommandé d'en parler à son médecin. Ce test est disponible sur le site http://osteoporosenews.be/fr/.

Si on ne peut pas agir sur chacun des facteurs (antécédents familiaux et facteurs cliniques personnels), il est cependant possible d'adapter son style de vie pour diminuer au possible les risques d'ostéoporose et pour optimiser les effets du traitement pour les personnes qui en souffrent déjà. En voici cinq :

1. Une activité physique régulière

La pratique régulière d'une activité physique présente de nombreux bienfaits. Les activités sportives qui demandent de soulever des poids ou son propre corps, sont particulièrement bénéfiques pour les femmes atteintes d'ostéoporose. Le simple fait de monter les escaliers offre l'impact nécessaire à la fortification des os. Les activités qui améliorent l'équilibre et la coordination sont également recommandées car elles préviennent le risque de chute. Il existe de nombreux exercices à pratiquer chez soi.

Selon la forme physique, il est recommandé de se fixer pour objectif environ 30 minutes d'activité physique par jour, chaque semaine. Il est recommandé de demander conseil à son médecin.

2. Calcium et vitamine D

Il est essentiel pour les personnes atteintes d'ostéoporose d'adopter une alimentation riche en calcium et en vitamine D. Le calcium assure le maintien de la solidité des os. Pour les personnes atteintes d'ostéoporose, la dose journalière recommandée de calcium recommandée est de 1200 mg/jour. La vitamine D quant à elle favorise une absorption efficace, des os solides et des muscles sains. Pour les femmes atteintes d'ostéoporose, l'apport journalier recommandé en vitamine D est de 20 μg ou 800 UI (unités internationales).

3. Surveiller son poids

L'insuffisance pondérale accroît le risque de fracture en cas de chute. Le risque de fracture est presque deux fois plus élevé chez les femmes présentant un indice de masse corporelle (IMC) de 20 kg/m2 par rapport à celles dont l'IMC est de 25 kg/m2.

Cependant un IMC élevé ne protège pas contre les fractures ostéoporotiques.

4. Stop au tabac !

Le tabagisme a une incidence sur la capacité de reconstruction des os. Il est recommandé d'en parler à son médecin qui pourra proposer des méthodes adaptées pour arrêter de fumer.

5. Moins d'alcool

Une consommation excessive d'alcool constitue un facteur de risque significatif pour l'ostéoporose et les fractures.

L'ostéoporose en Belgique en chiffres

- 600.000 Belges atteints.

- Une femme belge ménopausée sur trois et un homme sur cinq âgés de plus de 50 ans

- Cette maladie est responsable de plus de 80.000 fractures. Une fracture augmente le risque d'une nouvelle fracture de 86%.

- En Belgique, 8 femmes sur 10 ne reçoivent pas de traitement dans l'année qui

suit la fracture liée à l'ostéoporose.

Nos partenaires