On se bouge contre le mal de dos !

15/03/16 à 14:26 - Mise à jour à 21/03/16 à 09:35

Vous souffrez régulièrement du dos ? On mord sur sa chique et on consomme moins d'antidouleurs pour mieux bouger et faire disparaître les douleurs! Drôle de traitement, mais il serait pourtant efficace.

On se bouge contre le mal de dos !

© iStock

En 2014, une étude australienne avait mis en avant l'inefficacité du paracétamol pour soulager les douleurs lombaires aiguës, considérées comme la principale cause d'invalidité dans le monde. Cette fois, une chercheuse néerlandaise et médecin en formation du centre médical universitaire Erasmus à Rotterdam (Pays-Bas) va plus loin et affirme que les 55+ souffrant de maux de dos feraient mieux de bouger davantage même si cela leur semble insurmontable.

Minime diminution de la douleur

Environ trois-quarts des personnes âgées de plus de 55 ans qui souffrent de problèmes de dos se traitent avec des antidouleurs. Pourtant, ces médicaments calment à peine leurs douleurs tout en engendrant parfois des effets secondaires désagréables. Le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine, ibuprofène,...) semblent peu efficaces contre les maux de dos. Selon l'étude de doctorat de Wendy Enthoven, ils ne font diminuer la douleur que de 3,3 points sur une échelle de 100. De plus, ces traitements peuvent entraîner des effets secondaires comme des maux d'estomac ou des insuffisances cardiaques. Si vous souffrez de douleurs lombalgiques, peut-être vaut-il mieux suivre le conseil de Wendy Enthoven et continuer à bouger, même si cela vous apparaît être une recommandation contre-indiquée. Parfois, il est préférable de combattre le mal par le mal !

Nos partenaires