Nos animaux domestiques et l'hygiène

25/11/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Des poissons chez le dentiste contre le stress aux chiens qui nous aident à nous tenir en forme. On le sait désormais : les animaux sont favorables à notre santé. Surtout lorsque toutes les règles d'hygiène sont respectées.

1. Puis-je laisser mon chien me lécher le visage?

Mieux vaut ne pas le lui permettre. La cavité buccale du chien grouille de bactéries, dont certaines peuvent causer des infections chez l'homme, en particulier au niveau de l'estomac et des intestins. Tous les chiens n'en sont pas porteurs - ce sont les animaux à la dentition peu soignée qui sont concernés - mais mieux vaut prendre ses précautions. Plus graves sont les morsures de chat ou de chien, car des bactéries risquent de pénétrer entre la peau et les muscles, et sont alors extrêmement difficiles à traiter.

2. Puis-je placer la cage de ma perruche dans la cuisine ?

Non, ce n'est pas une bonne idée. Ce n'est bon ni pour vous, ni pour votre perruche d'ailleurs. Chez l'homme, le contact avec les déjections de perruches et de perroquets peuvent provoquer une ornithose (aussi appelée psittacose ou maladie des perroquets). Même inhalées sous forme de poussières, elles peuvent infecter les voies respiratoires, voire causer une grave inflammation pulmonaire. Quant à votre perruche, elle n'a pas été conçue pour supporter les odeurs de cuisson de viande.

3. Ma fille a un rat domestique, mais j'ai entendu dire que ces animaux véhiculent toutes sortes de maladies, même la peste...

Ce sont les rats sauvages qui sont vecteurs de maladies. Pour ce qui est de la peste, ce sont les puces des rats qui la véhiculent dans certaines régions du monde (pas sous nos latitudes). Les rats vendus en animaleries n'ont jamais vécu en liberté. Ils sont élevés en cage depuis des générations. Il en va de même pour les souris, les hamsters, les cobayes et les furets.

4. Puis-je laisser dormir mon chat sur mon lit ?

Si vous n'êtes allergique ni aux poils de chat, ni aux acariens (qui se nourrissent des squames de peau humaine et animale), il n'y a aucun problème. Tout dépend de vos habitudes et de vos standards d'hygiène. Il faut cependant veiller à ce que le chat n'ait pas de puces. On trouve des traitements anti-puces très efficaces dans toutes les pharmacies.

5. Les tortues d'eau sont-elles des animaux propres ?

Les animaux exotiques, tels que les tortues et les reptiles, sont souvent porteurs de salmonelles particulièrement virulentes. Il y a peu, un bébé a été contaminé par un serpent qu'on avait pourtant pris soin d'éloigner de la maison plusieurs mois avant sa naissance. Il est donc déconseillé de posséder ce genre d'animaux en présence de jeunes enfants (- 5 ans) et de personnes immunodéficientes. Ce dernier groupe doit éviter tout contact avec ce type d'animaux. Il est toujours vivement conseillé de se laver les mains après avoir touché l'animal, sa cage ou son terrarium. Les reptiles et les tortues n'ont rien à faire dans la cuisine ou à proximité de l'alimentation. Il est exclu de les laisser circuler librement à l'intérieur.

6. Puis-je consommer les £ufs de mes poules ou de mes oies ?

Oui, si vous les mangez ultra frais et les cuisez suffisamment longtemps à minimum 55°C. Les éventuels germes de salmonelles sont alors neutralisés. Ce qui n'est pas le cas quand les £ufs sont consommés crus (en tiramisu, en bavarois...). Raison pour laquelle on utilise des £ufs pasteurisés dans les maisons de repos, par exemple. D'un point de vue purement sanitaire, les £ufs de batterie sont les plus sûrs. Tenez compte du fait qu'un £uf tout frais pondu contient très peu de bactéries. Au bout de 21 à 22 jours - lorsque l'enzyme de protection de l'£uf a cessé d'être efficace - le taux de salmonelles explose.

7. Les vers des animaux domestiques sont-ils dangereux pour l'homme ?

Certains vers sont plus dangereux que d'autres. Le ténia du porc est un ver arméqui peut s'avérer redoutable pour l'homme. Idem pour le ténia du renard, contenu dans les déjections et qui contamine les baies sauvages à la faveur d'une pluie. Certes le renard n'est pas un animal domestique, mais on veillera à traiter au vermifuge les chiens et les chats, les moutons et les chèvres. Seuls les chats et les chiens qui ne sortent jamais et ne mangent que des croquettes sèches et des aliments en boîtes peuvent s'en passer.

8. Les lapins sauvages et d'élevage souffrent souvent de la myxomatose. Cette maladie est-elle contagieuse pour l'homme ?

C'est en Océanie qu'on a cru que la myxomatose pouvait se transmettre du lapin à l'homme. Les autorités y avaient répandu le virus en 1950, afin de combattre la prolifération des lapins. On a assisté ensuite, dans les régions concernées, à une épidémie d'encéphalite chez l'homme. Des études scientifiques ont cependant démontré que ces deux maladies n'étaient pas liées. La myxomatose n'est pas une zoonose, ce qui veut dire que les lapins ne peuvent la transmettre à l'homme. Ni aux chiens, d'ailleurs. En revanche, le virus se transmet du lapin sauvage au lapin d'élevage via les insectes. Sous nos latitudes, les lapins d'élevage sont systématiquement vaccinés.

9. Les pigeons de ville sont-ils vecteurs de maladies ?

Des études ont démontré qu'environ 10 % des cas humains d'ornithose (voir aussi question 2) sont causés par les pigeons. Le risque est naturellement plus grand chez les colombophiles, mais tous ceux qui sont confrontés aux déjections de pigeons sous forme de poussière fine peuvent être atteints. En outre, les pigeons répandent des salmonelles et des spores responsables d'infections de l'estomac et des intestins. C'est ainsi qu'une gamelle de chien, dans laquelle des pigeons viennent boire, peut être la source d'innombrables maladies.

10. Il paraît que la présence d'un chien en maison de repos est bénéfique pour le moral des pensionnaires. Mais n'est-ce pas dangereux pour des personnes âgées et affaiblies ?

S'il s'agit d'un chien en bonne santé, vacciné, régulièrement vermifugé et dressé, qui ne se promène pas sans surveillance et est nourri exclusivement avec des aliments en boîte et des croquettes, le risque est limité. Les avantages dépassent nettement les inconvénients. Des études scientifiques ont démontré que caresser un chien ralentit le rythme cardiaque et apaise. Un chien reconnaît les voix et y réagit promptement. Il fait donc un excellent animal de compagnie, un anti-stress efficace... et pas uniquement en maison de repos !

(Tous nos remerciements au Pr. Kurt Houf, de la faculté de médecine vétérinaire à l'Université de Gand)

Nos partenaires