Nez bouché ? Par ici la solution !

01/12/16 à 08:59 - Mise à jour à 09:10

Source: Plusmagazine

Quoi de plus pénible qu'un nez bouché, surtout quand cet inconfort perdure ! Voici comment retrouver une respiration aisée et son sens de l'odorat.

Nez bouché ? Par ici la solution !

© Getty Images/iStockphoto

Un refroidissement, une sinusite ou une allergie sont les causes les plus fréquentes de nez bouché. "Il est alors utile de le nettoyer avec une solution physiologique pour respirer à nouveau librement", explique le Pr Jos Claes, médecin ORL (UZA).

Pourquoi nettoyer ?

La muqueuse nasale produit du mucus et le transporte grâce à de minuscules cils situés sur la paroi intérieure du nez et des sinus. Cet ingénieux système permet de filtrer poussières, bactéries et impuretés que nous inhalons. "Lorsque la muqueuse est congestionnée, les petits cils ne remplissent plus leur fonction. Nettoyer ou rincer le nez avec une solution physiologique relance leur activité ainsi que la production de mucus." La solution physiologique saline restaure également le taux d'humidité des narines et diminue le gonflement de la muqueuse, ce qui permet de respirer plus librement.

Comment nettoyer ?

"Si vous avez le nez bouché, rincez-le plusieurs fois par jour à l'aide d'une solution physiologique. Vous pouvez acheter un spray prêt à l'emploi ou du sel de cuisine afin de préparer la solution vous-même. Cette préparation maison est même meilleure car on utilise plus d'eau et on n'exerce pas de pression dans le nez, comme avec un spray."

La marche à suivre : remplissez une poire avec la solution physiologique, inclinez la tête au-dessus d'un évier et pressez la poire pour injecter le liquide dans la narine la plus haute. La solution ressortira par l'autre narine. Répétez l'opération avec la deuxième narine.

Attention à la dépendance

" Avec le sérum physiologique, il n'y a aucun risque de dépendance comme c'est le cas avec beaucoup de sprays. La plupart contiennent de la xylométazoline ou une molécule apparentée qui contracte les vaisseaux sanguins situés sous la muqueuse, ce qui diminue le congestionnement et permet de mieux respirer, rappelle le Pr Jos Claes. Ces molécules créent rapidement un effet boomerang : les vaisseaux sanguins se dilatent à nouveau, voire davantage, et il faut réutiliser le spray. Le nez s'habitue et, en quelques jours, une dépendance s'installe avec, parfois, une rhinite médicamenteuse à la clé. Les cils capillaires fonctionnent moins bien et la muqueuse s'assèche. Si le nettoyage ne suffit pas à vous déboucher le nez, combinez la solution physiologique à une préparation orale permettant de décongestionner la muqueuse nasale.

Nos partenaires