Ne laissez pas les microbes résister

07/04/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

A l'occasion de la Journée mondiale de la Santé ce jeudi, on se focalise sur la pharmaco-résistance. Car souvenez-vous : les antibiotiques, c'est pas automatique ! Et si les médicaments deviennent inefficaces, cela pose de sérieux problèmes pour les générations futures.

La résistance aux antimicrobiens ?

De nouveaux cas de tuberculose multirésistante apparaissent à raison de 440.000 chaque année dans le monde. Près d'un patient sur trois décède. La tuberculose étant particulièrement contagieuse, le temps de propagation est beaucoup plus long à cause de son gêne résistant. Ce qui entraîne des coûts de soins de santé plus élevés que pour une tuberculose 'normale'.

Dans l'Union Européenne, 25.000 personnes meurent chaque année à cause de la résistance de leur maladie aux médicaments. Certaines bactéries super résistantes sont acquises sur les lieux mêmes des soins médicaux.

La résistance aux antimicrobiens, c'est lorsqu'un micro-organisme (virus, bactéries, champignons, parasites...) n'est pas éradiqué par un traitement médicamenteux qui devrait l'affaiblir et le tuer. La cause ? Une utilisation abusive d'antibiotiques. C'est ainsi que certaines infections courantes deviennent mortelles.

Cette année, la Journée mondiale de la Santé a pour objectif de sensibiliser le public à la préservation des médicaments pour les générations futures. Car la mauvaise utilisation des médicaments et leurs prescriptions erronées contribuent à développer cette pharmacorésistance. Les progrès de la médecine sont en danger et nous sommes alors obligés de trouver de nouveaux moyens de nous soigner chaque année.

Se prendre en main pour mieux se soigner

Dans le domaine de la prévention de la résistance aux antimicrobiens, l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS) est particulièrement vigilante sur les points suivants :

  • la sécurité des patients
  • la lutte contre l'infection
  • l'assurance de la qualité en laboratoire
  • la qualité des médicaments et les recommandations faites pour leur usage.

L'OMS publiera aujourd'hui un appel international pour stopper la propagation des micro-organismes résistants. Les gouvernements européens pourront profiter de ces recommandations et prendre les mesures qui s'imposent.

Nos partenaires