Messieurs, c'est le moment pour une remise en forme !

25/05/13 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Pas facile de voir ses "tablettes de chocolat" remplacées au fil du temps par l'embonpoint. Plutôt que de le masquer avec un grand pull, voici les meilleures pistes pour manger un peu mieux et bouger un peu plus.

Messieurs, c'est le moment pour une remise en forme !

© Getty Images/iStockphoto

Jusqu'à une certaine époque, les hommes n'avaient pas d'état d'âme face à ce petit embonpoint qui pointait en milieu de vie, remarque Olivier Grignon, psychanalyste. Elle leur donnait un petit côté " bien installé ". On parlait même d'un ventre de propriétaire, symbole d'une certaine puissance... De nos jours, on vit à l'heure de l'esthétisme, du plat et du ferme. Du coup, nombre d'hommes supportent mal d'avoir du ventre. Ils ont l'impression qu'il leur enlève tout leur potentiel de séduction." Y aurait-il de la déprime dans l'air chez ceux d'entre nous qui sont légèrement bedonnants ? Apparemment... "Je viens de divorcer et j'aimerais bien rencontrer quelqu'un, raconte Alain, 47 ans. Mais mon ventre me plombe le moral ! j'ai l'impression de n'être entouré que d'hommes sportifs et bien bâtis, et de n'avoir plus aucune chance avec mes rondeurs."

Le charme discret de vos poignées d'amour ?

La bedaine, un tue-l'amour ? "C'est loin d'être prouvé ! rétorque le gynécologue andrologue Sylvain Mimoun. Je rencontre beaucoup de femmes qui aiment les rondeurs. Ça les rassure. Pour elles, un homme bien enrobé apprécie les plaisirs, tous les plaisirs de la vie. Il leur semble qu'avec lui, elles pourront profiter des bonnes choses, sans avoir sans cesse à contrôler ce qu'elles mangent." C'est vrai qu'un homme sans un iota de graisse et qui s'épuise en pompes chaque matin ou en marathon le week-end et qui calcule les calories de ses carottes râpées, ça peut être lassant, voire carrément déprimant pour tout le monde.
Alors, va pour les poignées d'amour, mais attention : trop de ventre peut cacher autre chose... "Quelques kilos de plus au fil des années, c'est le lot de tous. Chez les hommes l'embonpoint s'installe sur le ventre, tout simplement parce que les récepteurs qui stockent les graisses se situent à cet endroit, explique le docteur Arnaud Cocaul, diététicien. Rien à voir pourtant avec le gros ventre car, au-delà de 102 centimètres de tour de taille, on augmente dangereusement le risque cardio-vasculaire." La peur de la maladie - même non avouée - n'est sans doute pas étrangère au rejet de l'embonpoint. D'où la pression douce, mais ferme, qu'exercent sur nous les femmes, remarque Sylvain Mimoun :
"Beaucoup de ceux qui veulent mincir sont poussés par leurs compagnes. Non pour des raisons esthétiques, mais parce qu'elles redoutent le pépin de santé." Le psychanalyste Olivier Grignon renchérit :
"Une femme qui demande à son homme de " fondre " un peu lui dit d'une manière déguisée : " Prends soin de toi, je n'ai pas envie de te perdre. " Belle déclaration d'amour, non ?

Perdez le superflu en mangeant mieux...

On ne va pas vous bercer d'illusions : les tailles enrobées doivent passer par un régime ! Bonne nouvelle quand même : vous maigrissez plus facilement que les femmes qui - la vie est vraiment injuste - à la moindre diminution calorique, stockent les graisses. D'autre part, votre masse musculaire est naturellement plus importante que celle des femmes. Et on sait maintenant que cette masse musculaire est une grande consommatrice de calories. De plus, vous êtes moins enclinsau grignotage ! En revanche, bon nombre d'entre vous ont un sérieux penchant pour les aliments bourrés de calories (alcool, charcuterie, fromage...) et les "bonnes bouffes" le soir. Pas vraiment compatible avec la ligne, vous l'avouerez ! Désolé, mais pour garder votre poids de forme, il faudra bien faire quelques efforts comme ceux préconisés par le Dr Arnaud Cocaul, diététicien.
1. Mettez la pédale douce sur l'alcool. Si vous appréciez quatre verres de vin par jour, passez à trois. Vous en buvez deux ? Passez à un. Et pas plus d'un apéro par semaine, s'il vous plaît !
2. Donnez un bon coup de frein sur la charcuterie et le fromage. Oui, vous adorez, alors pour ne pas vous sentir frustré, accordez-vous une raclette avec charcuterie une fois tous les quinze jours. C'est l'idéal pour recevoir les amis.
3 . Offrez-vous une collation avant une sortie. Vous êtes invité ? Savourez un bon petit fromage blanc et une tranche de jambon avant de partir. Cela vous évitera de vous jeter sur les cacahuètes à l'apéritif, et vous aidera à manger moins à table.
4. Chez vous, diminuez la taille de vos assiettes. Ce n'est pas une plaisanterie, mais une bonne astuce. En mangeant dans des assiettes à dessert, on réduit forcément la quantité des aliments ! Et, bien sûr, essayez de ne pas vous resservir.
5. Enfin, supprimez le JT au dîner. À force de voir en direct tous les malheurs du monde à la télévision, on mange plus pour se rassurer. Un mécanisme inconscient prouvé par des chercheurs. Vous allumerez la télévision après le dîner !

Refaîtes-vous des muscles en bougeant

Ce n'est pas une surprise, et il y a bien longtemps, une publicité pour une célèbre eau minérale le serinait presque chaque soir : en bougeant, on élimine. Cela dit, bien des idées fausses ont la vie dure : on ne fait pas fondre son ventre en s'acharnant uniquement sur ses abdos, même si cela y contribue largement. Il faut jouer de tous vos muscles. C'est pourquoi le Dr Stéphane Cascua*, médecin du sport au CHU de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, suggère à ses patients de varier les plaisirs sportifs et de ne pas démarrer trop fort pour les poursuivre au fil des semaines.
Ainsi, il recommande de pratiquer des sports d'endurance qui feront perdre de la masse grasse. Au choix : vélo, footing, natation, cardio-training en salle de sport, rameur... L'idéal : trois séances de quarantecinq minutes à une heure par semaine.
Et d'ajouter des exercices pour renforcer la musculature. Car plus notre masse musculaire est importante, plus nous dépensons de l'énergie et grillons des calories, même au repos. Il existe toutes sortes d'exercices à pratiquer chez soi quelques minutes chaque jour : pompes, fentes, accroupissements, abdominaux, écartements des jambes avec des bandes élastiques attachées aux chevilles, exercices de musculation des bras avec des haltères.
Attention : l'objectif n'est pas de forcer, mais d'être régulier. Et pour être régulier, il faut être motivé. Pour cela, le Dr Cascua vous donne quelques trucs.
1. Fixez-vous des objectifs réalistes, sinon, c'est la recette du découragement ! Demandez conseil à un diététicien ou à votre médecin. De toute façon, le voir est indispensable, car vous devrez vérifier que la machine est en bon état de marche !
2. Bloquez des créneaux sur votre agenda. Trouver le temps de bouger deux ou trois fois par semaine, entre quarante-cinq minutes et une heure, c'est la dose minceur ! Recensez les activités qui vous plaisent et contactez les amis qui seraient prêts à en faire autant. Quand on a un rendez-vous, on est moins tenté d'annuler.
3. Misez sur la diversité. L'endurance, le renforcement musculaire et l'esthétique font une silhouette fine, tonique et élégante. Pour l'endurance, la marche, le footing, le vélo, la natation feront l'affaire. Pour la musculation, faites de la gym à la maison avec un manuel et montez les escaliers à pieds ! Pour l'esthétique, pensez au taî-chi ou à la danse de salon, pourquoi pas ?
4. Surveillez votre assiette. Au moment de reprendre le sport, pas question de réduire vos rations alimentaires. Faites juste la chasse aux deux ennemis de votre ligne : la graisse cuite et le sucre. Évitez les plats en sauce, les fritures, les tartes, les feuilletés bourrés de graisse cuites : le corps ne sachant comment les traiter, il les stocke. Quant au sucre, il se cache dans les yaourts aux fruits et les céréales du petit déjeuner. Alors on se prive de tous les plaisirs ? Non, on fait simplement attention à les consommer les jours où l'on a programmé du sport.

Nos partenaires