Mal au talon? N'attendez plus...

12/03/11 à 00:00 - Mise à jour à 01/12/16 à 10:52

L'aponévrosite plantaire est une inflammation qui se traduit par une douleur persistante sous le talon. Inutile d'attendre, elle ne partira pas toute seule. La bonne nouvelle ? Des traitements efficaces existent.

Mal au talon? N'attendez plus...

© Getty Images/iStockphoto

C'est une douleur intense dès que le talon touche le sol, au saut du lit. Après quelques pas, la douleur diminue un peu, mais revient en journée. " On ne sait pas ce qui déclenche cette inflammation, explique Hervé Auquier, médecin du sport à Bruxelles. L'aponévrose, nappe fibreuse triangulaire, de 3 mm d'épaisseur, part du sommet du talon, sous le pied, et s'insère en éventail à la base des orteils. Elle sert à la propulsion du pied lors de la marche, et à la stabilisation de l'arrière du pied par rapport à l'avant ".

Qui est touché ?

L'aponévrosite survient après 40 ans, touche deux fois plus de femmes que d'hommes. " Les patients pensent que cela va passer, et attendent pour consulter. Mais si c'est une aponévrosite, ça ne partira pas. Plus tôt on commence le traitement, plus vite on guérit, sachant qu'il faut compter 3 mois, mais parfois 8 ou 12 ".

A cause de cette douleur, le patient voit sa mobilité réduite : difficile de marcher, d'aller au travail,...L'aponévrosite est sans lien avec une pratique sportive, ou le fait d'avoir des pieds plats, creux.

" Par contre, il y a des facteurs favorisants : l'obésité, les raideurs musculaires de la jambe, les troubles mécaniques de l'articulation de la cheville et du pied, lorsqu'il y a trop de jeu dans les articulations ".

Un diagnostic rapide

Le diagnostic se fait facilement. " On est plus souvent atteint à un seul pied, mais il arrive que les deux soient touchés ".

Les traitements

Le recours aux anti-inflammatoires est inutile. " En effet, des microcalcifications se sont formées au niveau de l'insertion de l'aponévrose dans le talon, et il faut les éliminer ", explique le Dr Auquier. Pour les faire disparaître, le kinésithérapeute peut agir de différentes manières :

  • Par un massage profond, au niveau du talon d'Achille et de l'aponévrose
  • Par la technique du crochetage : avec un crochet métallique, ou avec un doigt replié en crochet, le kinésithérapeute frotte vigoureusement (à travers la peau, sans ouvrir) pour faire sauter les microcalcifications et relancer un processus de cicatrisation. Une dizaine de séances sont nécessaires. " C'est douloureux, mais on doit être agressif pour obtenir cette cicatrisation ".
  • Par des étirements, pour améliorer la raideur globale.

Si ces traitements ne suffisent pas, le médecin ou le kiné peuvent recourir à une technique plus récente : l'onde de choc. "Une bille d'acier fait des allers-retours rapides dans un petit tuyau, propulsée par de l'air comprimé, précise le Dr Auquier. On dirige le tuyau vers la zone à traiter. Cela fait exploser les microcalcifications et provoque une réaction inflammatoire positive qui permet la cicatrisation. Cette technique coûteuse est utilisée en cas d'échec des précédentes ".

Enfin, si le médecin constate une instabilité entre l'arrière et l'avant de l'aponévrose, il propose au patient de consulter un podologue pour se faire faire des semelles sur mesure. Leur rôle est de supprimer les torsions de l'aponévrose.

Deux astuces pour se soulager

1. Faites-vous des petits massages de la plante des pieds avec une balle de tennis ou de golf : écrasez la balle sur la plante du pied, en la faisant rouler. A faire 5 min par jour, pas davantage.

2. Faites de petits étirements en posant l'avant du pied sur le bord d'une marche, devant vous, puis descendez le talon le plus bas possible. Toujours 5 min par jour, et sous le seuil de la douleur : on arrête si ça fait mal !

L'épine calcanéenne

Dans certains cas, à force de tirer sur l'os, l'aponévrose entraîne la formation d'une excroissance osseuse qui prend une forme d'épine partant du talon. " Mais l'épine n'est pas la cause de la douleur. Il faut bien comprendre que l'aponévrosite n'est pas synonyme d'épine calcanéenne : on peut souffrir d'aponévrosite sans avoir d'épine, et inversement ".

Nos partenaires