Les tiques: comment éviter les infections?

11/07/16 à 13:58 - Mise à jour à 13:56

Les tiques peuvent, dans notre pays aussi, être porteuses de bactéries qui provoquent la maladie de Lyme ou l'anaplasmose. En Europe orientale et centrale, elles peuvent transmettre le virus Flava qui provoque l'encéphalite.

Les tiques: comment éviter les infections?

© Getty Images/iStockphoto

La plus connue est la maladie de Lyme ou borréliose. Elle est causée par la bactérie Borrelia Burgdorferi. Généralement bénigne et peu symptomatique, elle est parfois à l'origine de problèmes sérieux.

La tique peut également transmettre une anaplasmose due à une bactérie pathogène, l'Anaplasma phagocytophilum. Le nombre d'anaplasmoses recensées en Belgique est relativement faible, mais reste pourtant encore trop élevé par rapport au reste de l'Europe. 366 cas ont été diagnotiqués entre 2000 et 2008, alors qu'une petite centaine a été enregistrée dans les autres pays européens au cours de la même période. La maladie se caractérise par des symptômes grippaux qui apparaissent dans les cinq à quinze jours après la morsure de tique: fièvre élevée (39°C, voire plus), douleurs musculaires, maux de tête et parfois douleurs articulaires. Contrairement à la maladie de Lyme, l'anaplasmose ne se traduit pas par une éruption cutanée. La plupart du temps, les symptômes disparaissent spontanément après quelques jours. En Belgique, les complications dues à une anaplasmose sont relativement rares. Les personnes les plus vulnérables sont celles dont le système immunitaire est déjà affaibli ou les personnes âgées. L'anaplasmose, tout comme la maladie de Lyme, peut être traitée par antibiotiques (10-14 jours).

Comment prévenir une morsure de tique ?

  • Portez des vêtements qui couvrent le plus possible votre corps: des manches longues, un pantalon duquel vous pouvez éventuellement mettre les jambes dans les chaussettes, des bottes.
  • Restez le plus possible sur les sentiers.
  • Enduisez-vous d'un insecticide à base de DEET ou de picaridine. Son efficacité n'est néanmoins pas totale et disparait après quelques heures déjà.
  • Contrôlez la peau après chaque exposition possible (au moins deux fois par jour si vous résidez constamment dans une région avec des tiques).

Une tique ! Et maintenant ?

Enlevez la tique le plus vite possible :

  • Prenez la tête de la tique avec une pincette spéciale. Plusieurs modèles sont disponibles dans des magasins outdoor et dans les pharmacies. N'écrasez pas la tique.
  • Tirez d'un coup. Ne pas tourner doucement parce que vous courez le risque que la tête reste sous la peau.
  • Désinfectez la plaie et la pincette avec de l'alcool et lavez-vous les mains.
  • Evitez l'application de pétrole, d'éther ou d'une cigarette allumée, qui, à cause de l'irritation, augmente le risque d'introduction de salive infectée.
  • Notez la date et l'endroit (sur le corps) de la morsure, ainsi que le lieu (géographique) où vous l'avez reçue, afin de pouvoir communiquer ces informations au médecin au cas où apparaissent des symptômes (mentionnés ci-dessus).
  • Consultez un médecin dès que des symptômes se manifestent. Si le médecin estime que c'est nécessaire, il peut prescrire un traitement antibiotique.

Nos partenaires