Les quatre étapes de l'allergie

25/05/16 à 13:52 - Mise à jour à 23/03/17 à 10:06

Picotements aux yeux, démangeaisons, éternuements, nez qui coule, plaques rouges,... Voici les quatre étapes qui permettent le développement d'une allergie.

Les quatre étapes de l'allergie

© Getty Images/iStockphoto

Contact avec l'allergène

Lors du premier contact avec un allergène (pollen d'un arbre, poils d'un animal,...), l'organisme se sensibilise. Le contact peut se faire via la respiration, la peau ou l'alimentation. L'allergène est une substance inoffensive identifiée à tort comme une menace par les cellules qui produisent les anticorps. C'est le début de l'allergie, même si, à ce stade, on ne présente en général aucun symptôme.

Fixation des anticorps

Les anticorps se fixent sur des cellules immmunitaires, appelées mastocytes, pour une longue période. Or ces mastocytes sont situés à des endroits de contact avec l'extérieur: la peau, le nez, les poumons. Ces cellules stockent des messagers destinés à donner l'alerte, en particulier l'histamine.

Réaction allergique

Lorsque l'organisme entre en contact avec la substance identifiée à tort comme une menace (l'allergène), les anticorps situés sur les mastocytes entrent en action. La réaction peut-être immédiate ou différée (parfois de plusieurs heures). Les mastocytes libèrent leur contenu pour attaquer de l'intrus. Les histamines ainsi libérées provoquent éternuements, démangeaisons, yeux larmoyants, plaques rouges sur la peau ou sensation d'oppression.

De retour à chaque exposition

Ce scénario se répète lors de chaque exposition avec l'allergène. Le système immunitaire l'identifie comme une menace grave et les cellules continuent d'envoyer des histamines pour le combattre. Si elle n'est pas traitée, l'allergie peut, à terme, s'aggraver.

En savoir plus sur:

Nos partenaires