Les horaires 9-17 ? C'est mauvais pour la santé !

01/12/15 à 13:51 - Mise à jour à 13:51

Vous vous sentez las dès que le réveil sonne, vous ramenant à la dure réalité que votre journée de travail va commencer à 9h pour se terminer à 17h ? C'est normal : cet horaire n'est absolument pas adapté à notre rythme biologique et peut, par conséquent, être considéré comme de la torture !

Les horaires 9-17 ? C'est mauvais pour la santé !

C'est du moins ce que pense le Dr Paul Kelley, un scientifique britannique du Sleep and Circadian Institute (université d'Oxford). Pour lui, notre corps est réglé sur un cycle naturel qui ne peut être changé. Mais qui l'a été et qui nous est imposé depuis des lustres. En d'autres termes, " forcer les gens à travailler avant 10h s'apparente à de la torture et rend les employés malades, stressés et épuisés ", estime le chercheur. Parler de torture est peut-être un tout petit peu exagéré, mais ce que Paul Kelley veut démontrer, c'est que le rythme circadien - le rythme biologique d'environ 24 h situé entre la veille et le sommeil - des adultes de moins de 55 ans n'est pas du tout en adéquation avec les horaires traditionnels de travail. Obliger les travailleurs à appliquer ces horaires, de 9h à 17h, a des conséquences sur leurs performances, leur humeur, voire leur santé mentale. Passé cet âge, l'heure du réveil naturel se situe avant 9h.

Le corps est calé sur le soleil

Avant de travailler sur les rythmes biologiques de chacun, le Pr Kelley a été directeur d'un collège anglais. C'est au cours de cette carrière académique qu'il a pu vérifier ce qu'il soupçonnait déjà. Il faisait commencer les cours à 10h au lieu de 8h30. Ces grasses matinées octroyées aux jeunes boostaient leurs capacités, leurs notes augmentant de 19%. Le scientifique estime qu'à l'adolescence, le besoin de sommeil est très important : un jeune de 16 ans ne devrait pas assister aux cours avant 10h, tandis que les étudiants du supérieur devraient aller en classe à 11h. " Nous vivons dans une société en manque de sommeil. Votre coeur et votre foie vivent à un certain rythme et vous les privez des deux ou trois heures de repos dont ils ont besoin. Vous ne pouvez pas modifier votre rythme de 24h. Vous ne pouvez pas apprendre à vous lever à une certaine heure. Votre corps est réglé sur le soleil et vous n'en êtes pas conscient car cela dépend de votre hypothalamus ", explique le Pr.

Des risques en tous genres

Ce manque de sommeil récurrent représente un risque pour la santé : cancer colorectal, cancer du sein, obésite, AVC, perte de masse cérébrale, ... sont autant d'affections dont chacun peut souffrir en ne dormant pas assez.

Nos partenaires