Les généralistes appliquent le tiers payant depuis le 1er juillet

01/07/15 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Depuis ce 1er juillet, les généralistes doivent appliquer le système du tiers payant pour leurs patients qui bénéficient de l'intervention majorée de l'assurance soins de santé. Une application définitive entrera en vigueur en octobre prochain.

Les généralistes appliquent le tiers payant depuis le 1er juillet

" Nous avons constaté sur le terrain que les médecins généralistes ne sont pas tous équipés pour pouvoir facturer de manière électronique ", avait expliqué en juin dernier Maggie De Block, ministre de la Santé publique et des Affaires sociales. Le processus se fera donc " en souplesse " pour tous les médecins concernés avant une entrée en vigueur définitive le 1er octobre.

Le tiers-payant permet aux patients de ne payer au médecin que leur quote-part personnelle (ticket modérateur) sans devoir avancer la part de la mutuelle. Ce système s'applique déjà à tous les patients dans les hôpitaux, chez les infirmiers à domicile et dans les laboratoires. La facturation y est déjà électronique.

Depuis le 1er juillet, un million et demi de Belges bénéficiaires d'une intervention majorée (BIM) sont concernés par cette nouvelle mesure. Ce statut leur est octroyé car ils bénéficient d'un avantage social (personnes handicapées, orphelins, mineurs non accompagnés...). Les patients qui ne perçoivent que de faibles revenus sont aussi visés, mais ils doivent cependant en faire la demande auprès de leur mutualité.

Cette application du système du tiers-payant devrait simplifier la charge administrative qui incombe aux généralistes. L'attestation de soins donnés sur papier disparaît donc en cas de facturation électronique pour ces patients appartenant au groupe cible. " Ce nouveau système rendra les soins de santé plus accessibles à un groupe de personnes en difficulté ", se réjouit la ministre.

Nos partenaires