Les fuites urinaires ne sont pas qu'une affaire de femmes

12/10/12 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Un homme sur cinq est confronté plus ou moins régulièrement à des fuites urinaires - un problème qui sera évidemment toujours passablement embarrassant, qu'il ne s'agisse que de quelques gouttes lorsque le patient rit ou tousse un peu trop fort ou d'une perte plus importante lors d'un effort.

Les fuites urinaires passent pour être un problème typiquement féminin, et il est vrai que ces dames y sont plus souvent confrontées. Leurs homologues masculins ne sont toutefois pas épargnés pour autant : sur un million de personnes concernées, on dénombre environ 200.000 d'hommes, généralement âgés de plus de 65 ans... mais pas toujours.

L'incontinence résulte d'un problème au niveau du système urinaire. Lorsque tout fonctionne normalement, notre vessie se charge de stocker l'urine jusqu'au moment où le cerveau est informé qu'il est temps de procéder à la vidange. L'incontinence se manifeste lorsqu'une partie de ce système ne fonctionne pas correctement ou que la communication entre la vessie et le cerveau est perturbée.

Isolement social

Les fuites d'urine involontaires ont un impact majeur sur tous les aspects de la vie, car elles ne sont pas " simplement " embarrassantes : il n'est pas rare qu'elles affectent considérablement les rapports sociaux, car les patients sont gênés, ils craignent que les autres remarquent les mauvaises odeurs ou ont peur de ne pas trouver suffisamment vite des toilettes lorsque le besoin s'en fait sentir.

Causes

Les fuites d'urine résultent de différentes causes. Chez l'homme, elles peuvent par exemple découler d'une hypertrophie bénigne de la prostate, d'une faiblesse des muscles vésicaux ou de complications opératoires. Une intervention précoce permettra toutefois souvent de maîtriser voire même de résoudre complètement le problème ; face à ce genre de symptômes, il est donc important de consulter sans tarder le médecin de famille, qui pourra éventuellement référer le patient à un urologue.

L'incontinence d'effort ou de stress

Il existe plusieurs formes d'incontinence urinaire,l'une des plus fréquentes étant l'incontinence d'effort ou incontinence de stress. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser supposer, elle n'a rien à voir avec le stress psychologique ou la nervosité : les fuites sont provoquées par une pression ou une tensionau niveau de la vessie. Cette forme d'incontinence se manifeste par l'écoulement de quelques gouttes d'urine dans des circonstances bien précises (rire, toux, pratique du sport, effort physique comme de soulever une lourde charge...) ; elle survient fréquemment à la suite d'une opération ou d'une radiothérapie pour traiter un cancer de la prostate.

L'incontinence d'urgence

L'incontinence d'urgence est une autre forme fréquente d'incontinence urinaire, qui se manifeste par un besoin soudain et impérieux d'aller aux toilettes ; parmi ses symptômes caractéristiques, on retrouve des mictions fréquentes et une vidange (trop) brutale de la vessie. Les hommes qui souffrent de cette forme d'incontinence sont souvent forcés de se lever à plusieurs reprises au cours de la nuit pour aller aux toilettes.

Une série de causes peuvent être à l'origine d'une incontinence d'urgence. Outre l'inflammation ou la stimulation excessive de la vessie et les problèmes intestinaux, le Parkinson, l'Alzheimer, la sclérose en plaques et l'AVC peuvent également être incriminés.

Il existe également des formes mixtes, qui associent incontinence d'effort et incontinence d'urgence.

L'incontinence par trop-plein

L'incontinence par trop-plein (ou incontinence par regorgement) s'accompagne d'un écoulement continu d'une faible quantité d'urine. Les hommes qui en sont victimes auront souvent l'impression que leur vessie n'est pas complètement vide et ne produiront souvent qu'un jet relativement faible lorsqu'ils urinent. Cette forme d'incontinence peut être le symptôme d'une vessie endommagée ou d'un blocage de l'urètre, mais parfois aussi d'une atteinte nerveuse provoquée par le diabète.

L'incontinence fonctionnelle

Lorsqu'une fuite urinaire se produit parce que la personne n'est pas en mesure atteindre les toilettes à temps, on parle d'incontinence fonctionnelle. Elle peut découler par exemple d'un problème de mobilité (patient en chaise roulante ou marchant difficilement), d'un trouble locomoteur (on songe à l'arthrite) ou de la prise de certains médicaments (sédatifs).

L'incontinence totale

La dernière forme est l'incontinence totale, qui se manifeste par une perte complète de contrôle sur la vessie. Elle trouve généralement son origine dans une lésion de la moelle épinière ou du système urinaire, une malformation congénitale, une autre lésion grave ou une pathologie neurologique.

Nos partenaires