Les effets de l'alcool sur l'organisme

10/05/15 à 08:26 - Mise à jour à 02/02/17 à 08:54

Si ses effets ne se font pas toujours sentir tout de suite, l'excès d'alcool n'est pas anodin pour le corps.

Les effets de l'alcool sur l'organisme

© Getty Images/iStockphoto

L'estomac

Lorsqu'on boit à jeûn, l'alcool est directement absorbé dans le sang et circule rapidement dans l'organisme. L'excès d'alcool coupe l'appétit en augmentant la production de sucs gastriques.

La bouche

Les gros buveurs courent un risque accru de cancer de la bouche, de l'oesophage et de la gorge.

La circulation sanguine

L'alcool dilate les vaisseaux sanguins, ce qui fait grimper momentanément la température corporelle. Quelques verres (2 à 3) ralentissent le pouls et réduisent la tension artérielle. En buvant plus, on obtient l'effet inverse.

Les reins

L'alcool a un effet diurétique : il fait uriner davantage. Un processus sensible au bout de 20 minutes environ.

Les poumons

La boisson peut provoquer des difficultés respiratoires parce que les muscles des voies aériennes supérieures sont affectés. Ceci explique pourquoi on ronfle après avoir bu quelques verres.

Le cerveau

Dès que l'alcool atteint le cerveau, on peut avoir des difficultés à coordonner ses mouvements et à contrôler son comportement. Environ 20% de ce qu'on boit traverse directement les parois de l'estomac et atteint le cerveau en une minute. A partir de 0,05 pro mille, la capacité de discernement est fortement altérée : le sens de l'équilibre, la vue et la parole sont touchés.

Le foie

Le foie peut métaboliser une boisson alcoolisée par heure. L'abus d'alcool régulier peut mener à une stéatose (foie chargé en gouttelettes de graisse). Le foie ne parvient alors plus à assurer sa fonction de filtre.


Source : Centre pour l'alcool et autres dépendances (CAD), National institute of health (alcohol-health)

En savoir plus sur:

Nos partenaires