Les compétences de votre patron influencent votre bien-être

07/12/14 à 07:56 - Mise à jour à 07:56

Etes-vous heureux au travail ? Vous avez un bon salaire, mais il vous manque quelque chose pour éprouver un bien-être total ? Selon une étude américano-britannique, le meilleur indicateur du bonheur au travail est la capacité de votre patron à réaliser les tâches qui vous incombent.

Les compétences de votre patron influencent votre bien-être

Cette étude, réalisée auprès de 35.000 travailleurs par l'école de commerce Cass Business School à Londres, a démontré que les compétences techniques d'un chef d'entreprise ont un " effet puissant et peu reconnu " sur le bien-être au travail, bien plus que l'environnement ou même le salaire. Elle est la première à mettre en avant un tel effet. Pour parvenir à cette conclusion, elle a examiné trois décennies de données relatives à la satisfaction professionnelle de 35.000 employés en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis." Nos résultats montrent que les chiffres sur votre fiche de salaire ou l'endroit où vous travaillez sont bien moins importants que le fait de savoir si votre patron sait réellement de quoi il parle ", déclare l'auteur, le Dr Amanda Goodall, maître de conférences en management à la Cass Business School à Londres.

L'importance du parcours du patron

Outre la capacité du supérieur hiérarchique à accomplir le travail de son subalterne, l'étude relève deux autres facteurs de bien-être pour les travailleurs : le parcours et l'évolution personnelle de ce supérieur hiérarchique dans l'entreprise ainsi que le niveau de ses compétences techniques. Lorsqu'ils ont examiné les réponses des salariés américains, les auteurs de l'étude ont constaté que leur satisfaction au travail était plus élevée si leur patron avait gravi les échelons dans l'entreprise ou s'il l'avait créée lui-même. L'étude de 27.000 travailleurs américains montre aussi que le niveau de compétences techniques d'un supérieur a une " énorme " influence sur la satisfaction au travail. Ces résultats restent inchangés, même si d'autres facteurs pouvant influencer le bien-être au travail, comme le salaire et le niveau d'études, sont ajoutés.


Nos partenaires