Les asperges, délicieusement saines

31/05/15 à 05:18 - Mise à jour à 05:18

La saison des asperges est lancée! Grâce à de nouvelles techniques de culture, cette plante potagère se récolte de novembre à août, mais l'offre la plus généreuse débute le 3e jeudi du mois de mai pour se prolonger jusqu'à la fin du mois de juin.

L'asperge et ses petits secrets

  • L'asperge est une plante dont la griffe produit chaque année des bourgeons qui s'allongent en tiges charnues appelées turions.
  • Les asperges blanches se cultivent dans l'obscurité, dans une butte de terre, ce qui leur permet de garder leur blancheur. Les asperges vertes sont issues du même plant, mais elles poussent au-dessus du sol. Elles doivent leur couleur - qui peut aller jusqu'au violet - au soleil.
  • Comme la plupart des autres légumes, l'asperge contient peu de calories et elle constitue une excellente source de vitamines, de minéraux et de fibres.
  • Pour savoir si des asperges sont fraîches, il suffit de les frotter l'une contre l'autre ; si elles font un bruit strident, grinçant, elles sont bien fraîches ! Les asperges belges de pleine terre se reconnaissent à leur belle teinte blanche et , à de grosses pointes. La partie inférieure de la tige (le talon) est cassante et du jus en sort lorsqu'on la presse. Les tiges des asperges vertes ne sont pas charnues et sont plus tendres.
  • Après l'achat des asperges, il vaut mieux les cuisiner sans tarder. Il est toutefois possible de les consommer un ou deux jours plus tard en les conservant dans le réfrigérateur, enveloppées dans un linge humide.
  • La consommation d'asperges donne à l'urine une odeur particulière. Ce phénomène provient d'un certain nombre de composés sulfureux volatiles contenus dans l'asperge. Cette forte odeur apparaît après la dissolution notamment d'acide d'asparagine, une composante typique du légume. Chacun élimine des alcools de soufre après avoir mangé des asperges, mais tout le monde n'est pas capable de sentir cette odeur de la même façon. Pour capter de tels composés, un récepteur est nécessaire dans le nez dont la présence est déterminée de façon héréditaire. Certaines personnes ne disposent pas de ce récepteur et ne sentent donc pas du tout ces substances.

Source: NICE www.nice-info.be

Nos partenaires