Le Tai Chi, tout en équilibre

10/12/07 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

En Chine, au petit matin, les adeptes du Tai Chi envahissent les jardins publics. En silence et en douceur, ils s'adonnent à leur art : des mouvements souples et précis, où l'équilibre l'emporte sur la force. Le Tai Chi a désormais gagné l'Occident : ses atouts ont de quoi nous séduire...

Table des matières:

Alliant souplesse et rigueur, le Tai Chi Chuan ressemble à un lent combat autour d'un ennemi imaginaire. D'ailleurs, selon la légende, il serait né de l'observation d'un oiseau et d'un serpent en plein duel, l'un déployant ses ailes, cherchant à attaquer, l'autre se contorsionnant lentement pour esquiver les coups...

Un enchaînement de mouvements

Le Tai Chi est un ancien art martial chinois. Aujourd'hui, il ne s'agit plus de faire preuve de force, mais d'effectuer un enchaînement de mouvements bien précis, seul ou en groupe : équilibre, fluidité, et maîtrise des gestes en sont les clés.

Au fil des siècles, plusieurs écoles ont vu le jour, transmettant leur savoir de maître à disciple. En Occident, le style Yang est le plus répandu, avec une forme courte (enchaînement de 24 mouvements) et une forme longue (108 mouvements).

Retour à la table des matières

Les bienfaits du Tai Chi

Pratiquer régulièrement le Tai Chi (deux à trois fois par semaine) aide à renforcer certaines capacités, physiques et mentales :

  • Apprendre par coeur l'enchaînement des mouvements est une excellente stimulation pour la mémoire. Celle-ci, en effet, gagne à être régulièrement sollicitée.
  • De plus, exécuter l'ensemble des enchaînements demande, à chaque instant, une grande concentration : chaque mouvement requiert de faire attention à la position des mains, du buste, de la tête et des pieds, ainsi qu'à la distribution du poids du corps sur une jambe ou sur les deux, etc. De la haute précision, que seule une concentration sans faille permet d'atteindre...
  • La fonte musculaire (sarcopénie), qui survient avec les années, peut être aggravée par une perte de mobilité. Au contraire, conserver un exercice physique modéré mais régulier, comme le Tai Chi, freine la diminution de la masse musculaire, et contribue ainsi à préserver une autonomie très appréciée.

En évoluant lentement dans l'espace avec tout le corps, en contrôlant le passage de leur poids d'une jambe vers l'autre, selon les mouvements, les adeptes du Tai Chi retrouvent une meilleure conscience de leur corps dans l'espace, et gagnent ainsi en confiance dans leurs déplacements. " Les gens se sentent mieux insérés dans l'espace qui les entoure, confirme Marianne Vanden Broeck, kinésithérapeute. Ayant une meilleure notion de l'espace, ils en ont aussi moins peur. "

Le Tai Chi est recommandé dans la prévention des chutes. Ayant l'habitude, grâce au Tai Chi, de jouer en permanence avec son équilibre et de mieux contrôler ses mouvements, on améliore son sens de l'équilibre, et retrouve une démarche plus assurée. Plusieurs études ont ainsi souligné le rôle positif du Tai Chi dans la prévention des chutes.

De plus, la peur de la chute diminue également. " Un jour, j'ai glissé sur une plaque de verglas, raconte Marianne Vanden Broeck, qui pratique le Tai Chi depuis une vingtaine d'années. Je me suis laissée tomber souplement, sans appréhension. "

Retour à la table des matières

Choisir son professeur

Le Tai Chi ne s'apprend pas dans un livre, ni à partir d'un DVD. Il est indispensable d'avoir un professeur pour apprendre l'enchaînement des mouvements avec rigueur et comprendre les jeux d'équilibre, le lien entre la respiration et les mouvements, etc. Diverses associations proposent des cours collectifs pour tous niveaux.

" La pratique du Tai Chi est accessible à tous, explique Marianne Vanden Broeck. Ce n'est pas une activité dangereuse, il n'y a pas de risque de blessure. Pour choisir un professeur, allez à un cours, et essayez ! Certains professeurs adaptent légèrement le Tai Chi à leur public, d'autres préfèrent, au contraire, observer rigoureusement la tradition. A vous de voir comment vous vous sentez, si le contact passe, etc. Le critère : se sentir à l'aise, en confiance. "

La taille du groupe a son importance : au-delà de 12 ou 15 élèves, le professeur aura du mal à corriger les erreurs, ajuster les mouvements de chacun, surtout s'il est face à des débutants.

Retour à la table des matières

Le déroulement d'un cours

Le cours commence en principe par quelques exercices de relaxation, afin de ralentir le rythme, de se mettre en condition.

Ensuite a lieu l'apprentissage des mouvements, aux noms évocateurs : attraper la queue de l'oiseau, la grue blanche déploie ses ailes, frapper le tigre... Cours après cours, les élèves mémorisent des séquences supplémentaires de l'enchaînement, jusqu'à maîtriser l'enchaînement complet, après un an ou deux d'apprentissage, selon les cours.

Les débutants peuvent commencer avec la forme courte (24 mouvements). Lorsqu'ils maîtrisent tout l'enchaînement, les élèves, s'ils souhaitent se perfectionner, recommencent celui-ci au début, mais avec davantage de précision dans l'exécution des mouvements.

Le cours se termine souvent par quelques minutes de relaxation. " Je recommande de bien boire après une séance, conseille Marianne Vanden Broeck. Après un cours, les réactions des élèves diffèrent : certains débordent d'énergie, d'autres peuvent s'endormir sur le champ ! "

Comment s'habiller ? " Portez des vêtements souples et lâches, mais pas encombrants. Vous pouvez rester en chaussettes, ou mettre des chaussures de Tai Chi, qui ressemblent en fait à de légères sandales noires, à semelle en tissu ou en plastique. "

Retour à la table des matières

Le rôle du maître

Bien sûr, il est recommandé de s'exercer chez soi entre deux cours, pour ne pas oublier l'enchaînement des mouvements et profiter des bienfaits du Tai Chi. " Et à partir d'un certain niveau, vous pouvez aussi vous passer du cours, et faire votre Tai Chi chez vous uniquement. Néanmoins, il est toujours utile de revoir un maître de temps à autre : les mauvaises habitudes viennent vite, et le maître verra tout de suite une main trop en avant, un buste trop incliné, etc. "

Retour à la table des matières

Plus d'infos :

Association belge de Tai Chi Chuan.
Tél :
02 376 94 60 (Bruxelles), 04 367 01 81 (Liège)
www.taichibelgique.be

Tai Chi Chuan-Energie-Style Yang
Tél : 02 772 68 72
www.taichiyang.be

Crescendo
Tél :
02 672 01 52
www.taichi-belgium.com

Nos partenaires