Le cholestérol en 10 leçons

30/04/15 à 18:00 - Mise à jour à 18:00

Le cholestérol ? N'est-ce pas cette molécule réputée nocive pour le coeur ? Oui et non, les choses sont plus compliquées que cela. Voici en bref ce qu'il faut savoir sur cette substance qui a aussi une importance vitale pour l'organisme.

Leçon 1 : Deux sources de cholestérol

Le cholestérol provient de deux sources : notre corps en fabrique et nous en puisons dans l'alimentation
Le cholestérol pur ressemble à un graisse blanchâtre. Il est contenu dans certains aliments - beurre,pâtisseries, snacks. C'est ainsi que le cholestérol extérieur arrive dans l'organisme. Mais la toute grande majorité est fabriquée par le corps lui-même. Plus précisément dans le foie, qui se sert des graisses saturées contenues dans l'alimentation en guise de ciment cellulaire. Plus on consomme d'aliments riches en graisses saturées, plus le foie produit de cholestérol.

Leçon 2 : Le cholestérol est indispensable à la vie

Si le foie fabrique du cholestérol, c'est que cela a son utilité. Il s'agit d'un constituant important de la paroi cellulaire, et ce partout dans l'organisme. Sans cholestérol, nous serions incapables de synthétiser la vitamine D, certaines hormones et la bile. Le corps ne pourrait tout simplement pas fonctionner sans cholestérol.

Leçon 3 : L'excès de cholestérol est nocif

Il n'est pas rare d'avoir trop de cholestérol dans le sang. Le foie se met à en fabriquer trop, ce qui sature le sang en graisses. Une situation qui n'est pas idéale, car le cholestérol peut s'accumuler sur les parois des vaisseaux sanguins et dans le coeur, formant ce que l'on appelle des "plaques". Ces plaques rétrécissent les vaisseaux par lesquels transite le sang, rendant le passage moins aisé. Il arrive même que des vaisseaux se bouchent. L'apparition de plaques augmente lorsqu'une paroi est endommagée, par exemple par la cigarette, une hypertension artérielle ou du diabète. Au début, on ne remarque rien. Il faut que le rétrécissement des vaisseaux sanguins s'aggrave fortement pour que l'on ait des douleurs au coeur ou des problèmes de circulation sanguine.

Leçon 4 : Bon cholestérol vs. mauvais cholestérol

Cela a l'air fort simple : le cholestérol risquant de boucher les vaisseaux et les artères, on se dit que mieux vaut l'éviter tout à fait. Mais il existe ce que l'on nomme un "bon" cholestérol : celui qui combat l'excès de graisses dans le sang et permet de les éliminer par les voies naturelles. Le bon cholestérol ou cholestérol HDL, est même capable de briser les amas. Le "mauvais" cholestérol (LDL) crée, quant à lui, de nouvelles plaques. Il est donc important pour la santé du coeur et des artères d'équilibrer la situation : augmenter la part de bon cholestérol et réduire le mauvais.

Leçon 5 : Quand parle-t-on d'excès de cholestérol ?

Une hausse du taux de cholestérol ne se voit, ni ne se sent. Mais on peut mesurer son taux par une simple prise de sang, que le médecin fera s'il soupçonne un excès de cholestérol LDL. L'idéal est de contrôler cette valeur à trois reprises, car elle peut fluctuer. On vérifie la mesure totale et on calcule la différence entre le cholestérol HDL (le bon) et le LDL (le mauvais). Un adulte en bonne santé doit présenter un taux de moins de 190 mg/dl. La valeur LDL doit se situer sous 115 mg/dl et la valeur HDL être de minimum 40 mg/dl pour les hommes et de 45 mg/dl pour les femmes (mais de préférence plus). Enfin, on détermine le ratio de cholestérol : c'est-à-dire le cholestérol total divisé par le cholestérol HDL. L'idéal ? Un ratio de 5 ou moins.

Leçon 6 : Trop de cholestérol. Et après ?

L'excès de cholestérol se produit au niveau du foie. Pour en fabriquer, le foie utilise des graisses saturées. Il suffit d'ingurgiter moins de produits gras de ce type pour voir aussitôt baisser son taux de cholestérol, en particulier le LDL ou mauvais cholestérol. Consommez donc avec modération les produits gras et riches, type laitages complets, fromages gras entiers, beurre, viandes grasses, saucisses, biscuits, viennoiseries et autres snacks.

Cela veut-il dire pour autant qu'il faille bannir les graisses de son alimentation ? Non, car les graisses insaturées sont nécessaires et contribuent au bon équilibre du cholestérol dans le sang. On en trouve dans les huiles végétales de qualité, la margarine et la minarine, la margarine liquide, les poissons gras et les fruits secs. On retiendra donc qu'il convient de réduire les graisses saturées si l'on veut réduire son taux de mauvais cholestérol. On peut aussi éviter d'autres aliments riches en cholestérol (ex. jaune d'oeuf, abats, anguille, crevettes, coquillages et crustacés...) mais ce serait dommage, car les graisses issues de ce type d'aliments naturels, non transformés et non industriels, ont fort peu d'impact sur le taux de cholestérol sanguin.

Leçon 7: Un mode de vie plus sain

Si votre taux de cholestérol est légèrement trop élevé, tâchez d'adopter un mode de vie plus sain et de bouger davantage. Cela vous permettra assez vite de faire baisser votre taux d'environ 5%. Voici un exemple de régime sain : 200 g de légumes par jour, 2 fruits et une bonne quantité de céréales complètes. Préférez les produits pauvres en graisses saturées, comme les viandes maigres et les produits laitiers (semi-)écrémés. Consommez du poisson deux fois par semaine, un poisson maigre et un poisson gras. Optez pour des produits riches en graisses insaturées, comme margarine ou la minarine, la margarine liquide, l'huile végétale, les fruits secs et les olives. E faites de l'exercice physique : une demi-heure chaque jour, ne fût-ce que de la marche.

Leçon 8 : Baisser son cholestérol

Des études scientifiques ont pu démontrer que les stérols végétaux aident à faire baisser le taux de cholestérol. Ce sont des substances que l'on trouve naturellement dans une série de végétaux, tels que les fruits, les légumes et les oléagineux. On en ajoute aussi dans certains produits alimentaires, comme les margarines. Il existe également des compléments alimentaires aux stérols végétaux.
Les stérols végétaux contribuent à baisser le taux de cholestérol en bloquant l'arrivée de cholestérol dans le sang. Le cholestérol en surplus est éliminé via les intestins. Consommer chaque jour des stérols végétaux permet de réduire notablement le taux de cholestérol chez les personnes qui en ont trop. Il ressort d'une enquête que la consommation de 2 à 2,5 g de stérols végétaux par jour réduit le taux de cholestérol de 7 à 10%.

Leçon 9 : Prédispositions génétiques et surpoids

L'excès de cholestérol ne s'installe pas qu'à cause d'une alimentation déséquilibrée. Plusieurs facteurs distincts entrent en ligne de compte, dont l'hérédité. Dans certaines familles, on voit des personnes très jeunes concernées en raison d'une prédisposition génétique. L'âge a aussi son importance : plus on vieillit, plus on risque l'excès de cholestérol. Les femmes sont moins concernées que les hommes, car elles sont protégées par leurs hormones féminines, en particulier les oestrogènes. Mais après la ménopause, cette protection disparaît. Si vous êtes en surpoids et faites peu ou pas de sport, cela peut faire grimper le taux de cholestérol.

Leçon 10 : Le cholestérol n'est qu'un des facteurs de risque cardio-vasculaires

Un fort taux de cholestérol dans le sang augmente le risque de maladies cardio-vasculaires. Mais le cholestérol n'est qu'un des éléments d'influence. Il est possible de prendre bien d'autres mesures : surveiller sa tension et son poids, arrêter de fumer, prévenir le diabète, bouger plus et faire du sport.

Nos partenaires