La vive, un petit poisson discret, mais venimeux

13/08/15 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Comment ne pas résister à l'envie de batifoler pieds nus dans les vagues ? On le fait tous à cette période de l'année, mais bien mal en a pris aux 25 personnes qui ont déjà été piquées cet été par une petite vive à La Panne. Ce petit poisson est venimeux et sa piqûre particulièrement douloureuse.

Avec un nom quasi imprononçable -Echiichthys vipera - on pourrait vraiment se désintéresser de ce poisson somme toute assez moche. Il nous serait sans doute inconnu s'il n'était pas tant redouté par les baigneurs et autres promeneurs. Longue de 14 à 18 cm, la petite vive est de couleur sable, ce qui lui permet de duper sournoisement ses victimes. On la trouve sur les fonds sablonneux le long de nos côtes où elle attend patiemment un pied ou une main qui viendra se poser sur elle.

Le dragon ... des mers

En Belgique, la petite vive est surnommée " dragon des mers ". Elle fait partie des animaux les plus toxiques d'Europe. Elle est en effet dotéed'épines venimeuses érectiles situées sur sa nageoire dorsale et sur les opercules couvrant les branchies. Les pêcheurs sont aussi victimes de la vive lorsqu'ils la manipulent dans leurs filets. Même morte, elle reste dangereuse et toxique. Le nombre de dragons des mers a particulièrement augmenté dans nos eaux côtières au cours des dernières années.

Une douleur intense

Une piqûre de petite vive provoque une douleur intense qui peut irradier dans tout le pied ou le bras. Il n'est pas rare qu'elle s'accompagne de nausées et non soignée, la douleur peut persister plusieurs semaines. Une rougeur et un oedème vont également apparaître à l'endroit de la piqûre et ceux-ci pourront éventuellement prendre de l'ampleur. Certaines personnes plus vulnérables, comme les enfants et les personnes plus âgées, développeront d'autres symptômes tels des maux de tête, des palpitations, une forte fièvre, une chute soudaine de la pression artérielle, des étourdissements, des vomissements, etc. Sans traitement, ces symptômes dureront plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les premiers soins

Les protéines toxiques injectées par la vive sont thermolabiles, c'est-à-dire qu'elles sont détruites par la chaleur. Pour neutraliser le venin, il faudra donc rapidement mettre la zone concernée en contact avec une source de chaleur pendant 10 à 90 minutes : un bain chaud (maximum 45°C), l'air chaud d'un sèche-cheveux, une cigarette allumée (sans déposer celle-ci sur la piqûre !). La plaie devra être nettoyée et désinfectée aussi vite que possible. Un antidouleur sera également administré si la douleur persiste. Il est conseillé de maintenir en hauteur la partie du corps touchée afin de réduire plus facilement l'oedème. Si les symptômes perdurent plus de deux heures après les premiers soins, il est urgent de consulter un médecin, même s'il est très rare qu'une piqûre de vive engage le pronostic vital.

Nos partenaires