La vente de médicaments à l'unité en France

27/10/13 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

La ministre française de la Santé, Marisol Touraine, a mis en place un système via lequel des médicaments sont vendus à l'unité aux patients. Ce système existe déjà au Royaume-Uni.

La vente de médicaments à l'unité en France

© Getty Images/Creatas RF

La ministre française de la Santé estime qu'il y a trop de gaspillage. Pourquoi dès lors ne pas vendre certains
médicaments sur une base individuelle, à l'unité. Dans le cadre d'un projet pilote dans plusieurs régions, des antibiotiques sont actuellement vendus à l'unité. Les pharmaciens participent à cette action sur une base volontaire.
Marisol Touraine: " Chaque Français conserve en moyenne 1,5 kg de médicaments non utilisés dans son armoire à pharmacie. C'est à la fois un gâchis et un danger. Nous allons donc expérimenter la dispensation de médicaments à l'unité et non plus par boîte. "
La ministre a fixé une série de cadres expérimentaux, des régions clairement délimitées où les antibiotiques pourront désormais être achetés à la dose. Si ce mode de distribution parvient à percer, il pourrait bien apporter une contribution non négligeable aux lourdes économies imposées au système de santé français.
Les dépenses devraient en effet être réduites de près d'un milliard d'euros rien que dans le secteur des médicaments.

Les Pays-Bas

Les Pays-Bas expérimentent actuellement un autre système où le patient peut rapporter les médicaments qu'il n'a pas consommés. Les boîtes de médicaments sont équipées d'un thermomètre et d'un capteur qui enregistrent les conditions de conservation. Le pharmacien peut donc immédiatement voir si les médicaments ont été conservés correctement et s'ils n'ont pas perdu leur efficacité.

Le Royaume-Uni

Si les pharmaciens hollandais sont assez satisfaits de leur système, ce n'est pas vraiment le cas des pharmaciens anglais. Ceux-ci considèrent qu'il s'agit d'une perte de temps, d'après une association britannique des pharmaciens. Là-bas aussi, les pharmaciens ne donnent que le nombre exact de comprimés prescrits pour la durée du traitement. Mais tout le travail de copier-coller prend énormément de temps, et les pharmaciens ne perçoivent pas de rémunération supplémentaire car elle est comprise dans leur rémunération globale.
Il en va de même pour les pharmaciens qui doivent composer les doses journalières de médicaments pour les personnes âgées qui vivent chez elles.
Source: Le Pharmacien

Nos partenaires