La tique, un danger sous-estimé

30/01/14 à 05:20 - Mise à jour à 05:20

Une étude lancée l'été dernier par l'UCL souligne l'explosion du nombre de morsure par des tiques en Belgique. Problème : les maladies qu'elles transmettent mettent parfois des mois ou des années à se déclarer... et sont fortement sous-diagnostiquées. Mieux vaut donc en connaître les symptômes !

Tout le monde ou presque a déjà été mordu par une tique, que ce soit lors d'un camp scout durant sa jeunesse, lors d'une balade en forêt ou d'une sieste sur la pelouse du jardin. Mais ces dernières années, à en croire Valérie Obsomer, chercheuse à l'UCL, les populations de tiques et les morsures se multiplient à un rythme alarmant. " Si auparavant cela restait anecdotique, on rencontre désormais des gens qui se retrouvent avec des tiques 3 à 4 fois par mois, simplement en allant dans leur jardin, en faisant une activité quotidienne ", explique-t-elle.

La multiplication de ces petites arachnides serait dû à plusieurs facteurs. On peut par exemple citer l'augmentation des populations de gibier dans nos forêt - " un seul cerf peut parfois porter jusqu'à 1.000 tiques ! " - ou encore le réchauffement climatique. Celui-ci se caractérise par des hivers plus doux, limitant la période d'inactivité des tiques. " J'ai notamment recueilli le témoignage de gens qui se sont fait mordre il y a peu, entre Noël et Nouvel an ", détaille la chercheuse.

Problème: les morsures ne sont pas toujours bénignes. La tique est en effet porteuse de maladies, dont la Borréliose de Lyme (plus connue sous le nom de " maladie de Lyme "), qui peut avoir des conséquences parfois invalidantes (vertiges, sommeil, douleurs, raideurs, confusion mentale, suées nocturnes, fièvre légère...). Or, lorsqu'ils se retrouvent face à ces symptômes, les médecins pensent rarement à la Borréliose de Lyme, qui s'avère sous-diagnostiquée. La maladie peut en effet rester dormante pendant des mois ou des années, et il est parfois difficile de la relier à une morsure (très) ancienne !

Jusqu'à 40% de tiques infectées

Pour tenter d'objectiver le nombre de morsures et leurs conséquences en Belgique, une enquête a été mise en ligne sur le site www.tekentiques.net. A l'heure actuelle, plus de 1.700 personnes y ont déjà répondu, ce qui permet de tirer quelques conclusions intermédiaires : 31% des répondants, soit près d'une personne sur trois, ont déjà été mordus plus de dix fois. Si l'on se réfère au chiffre généralement admis de 10% de tiques infectées par la Borréliose, cela signifie qu'un tiers des répondants - voire peut-être un tiers des Belges déjà mordus ? - a déjà été en contact avec la maladie ! " De plus, le taux de 10% n'est pas représentatif de toute la Belgique : des taux de plus de 40% de tiques infectées ont été enregistrés localement ", ajoute Valérie Obsomer. Il y a donc fort à parier que bien plus d'individus ont été en contact avec une bactérie causant la maladie de Lyme...

39% des répondants affirment ainsi avoir déjà développé la pathologie, parfois à plusieurs reprises. Le symptôme le plus courant est un érythème migrant (une tache rouge apparaissant à l'endroit de la piqûre et qui s'étend). En ce cas, une visite chez le médecin, qui confirmera le symptôme, permettra de débuter une antibiothérapie. Reste que l'érythème n'est présent que dans 65% des cas. Si vous souffrez d'autre symptômes tels que décrits plus haut et que ceux-ci sont inexplicables ou que les traitements sont inefficaces, parlez-en à votre généraliste. C'est qu'il n'est pas impossible qu'ils soient dus à une tique qui aurait pu vous piquer... il y a des décennies ! Un test sanguin permet parfois de mettre en évidence la pathologie, mais celui-ci n'est pas fiable à 100% et ne remplace pas une analyse approfondie des symptômes.

Piqué à son insu?

A noter, enfin, que les morsures de tiques sont souvent discrètes: 30% d'entre elles ont lieu dans des endroits insoupçonnés et/ou difficilement accessibles (cuir chevelu, aisselles, aine, arrière du genou, oreille, nombril, fesses ou parties génitales). Mieux vaut donc inspecter l'ensemble du corps après avoir été dans une zone à risque (bois, hautes herbes...), abritant probablement de nombreuses tiques. A ce propos, le site www.tekentiques.net cartographie les communes de Belgique en fonction du nombres de morsures de tiques recensées dans l'enquête. A noter que les tiques peuvent également être transmises par des animaux de compagnie !

L'enquête www.tekentiques.net est toujours accessible au public. Toute personne ayant un jour été mordue par une tique est invitée à remplir le questionnaire de l'enquête, même s'il s'agit d'une morsure ancienne.

Nos partenaires