La prise en charge du diabète en Belgique

23/02/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Le diabète demande une approche à long terme, adaptée aux besoins de chacun. Pour optimaliser la prise en charge du diabète, il existe plusieurs systèmes en Belgique.

La prise en charge du diabète en Belgique

Le passeport du diabète

Un programme de soins et un passeport du diabète ont été créés en 2003, pour la prise en charge du diabète par une équipe organisée autour du médecin de famille. Le passeport comporte conseils et infos importantes, et sert à noter : objectifs thérapeutiques, traitements médicamenteux, les résultats des examens. Il peut être obtenu auprès de la mutualité et donne droit au remboursement annuel de 2 x 30 minutes de consultation diététique et, chez les patients présentant un risque accru de lésions aux pieds, deux séances de podologie par an.

Le trajet de soins

Lancé en 2009, le trajet de soins est une collaboration entre le patient, son médecin traitant, son médecin spécialiste, entérinée par un contrat de 4 ans. Au travers d'un traitement individuel, il implique de respecter directives et recommandations détaillées. Le diabétologue et son équipe doivent ainsi voir le patient au moins une fois par an. Un éducateur diabète se charge d'apporter conseils et instructions pour la mesure de sa glycémie et le calcul de la dose d'insuline, encourage le patient à manger plus sainement et à faire de l'exercice.

Pour qui ? Les diabétiques de type 2 ayant besoin d'une à deux injections d'insuline ou d'incrétinomimétiques par jour, et les patients recevant déjà la dose maximale d'hypoglycémiants oraux, appelés à passer à l'insuline dans un avenir proche.

Les avantages ? Les patients reçoivent gratuitement du matériel de soins durant au moins quatre ans, bénéficient d'une formation par un éducateur diabète, du remboursement intégral des consultations chez le généraliste et le diabétologue.

La convention diabète

Depuis 1987, il existe dans notre pays une convention diabète - un accord entre l'Inami et divers centres de prise en charge du diabète. Ces derniers doivent avoir une équipe diabète avec au minimum un interniste/diabétologue, un éducateur diabète et un(e) diététicien(ne).

Le centre fournit le matériel aux patients diabétiques, les informe au sujet des aspects techniques de l'autocontrôle de la maladie, de l'alimentation et de la prévention des complications

La convention diabète classifie les diabétiques en trois catégories :

Nombre d'injections d'insuline par jour

Nombre de mesures de la glycemie par mois

Catégorie 1

Au moins 3

Au moins 120

Catégorie 2

Au moins 3

Au moins 60

Catégorie 3

Au moins 2

Au moins 30

Les personnes mesurant moins souvent leur glycémie ou s'administrant moins d'insuline ne peuvent bénéficier de la convention mais peuvent être reprises dans un trajet de soins diabète.

Nos partenaires