La prévention, oui ! Mais à quel prix ?

21/02/08 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

La prévention est essentielle pour assurer des soins de santé de qualité, affirment les spécialistes. Mais combien ça coûte ?

Table des matières:

La médecine préventive relève de la compétence des Communautés depuis la communautarisation, en 1980. Mais, le remboursement des prestations médicales, examens préventifs compris, est géré, lui, par l'Inami, qui est du ressort du ministre fédéral des Affaires sociales et de la santé publique.

Lorsqu'il s'agit de cas pour lesquels aucun budget particulier n'est prévu, il n'est pas rare que ces deux niveaux de pouvoir se renvoient la balle. En Belgique, les soins de santé ne sont ni simples, ni bon marché.

En outre, dans le cadre de l'assurance complémentaire, les mutuelles qui remboursent les montants accordés par l'Inami peuvent décider librement de faire bénéficier leurs affiliés d'un remboursement supplémentaire.

Pour vous permettre de croquer la vie à belles dents tout en restant en parfaite santé le plus longtemps possible, voici les vaccins et les examens recommandés, ce qu'ils coûtent vraiment et combien ils vous sont remboursés.

VACCIN CONTRE LA GRIPPE

Pour qui ? Le vaccin est recommandé à :

  • ceux qui ont plus de 50 ans
  • ceux qui vivent en communauté (p. ex. en maison de repos)
  • ceux qui souffrent de maladies cardiaques ou pulmonaires
  • les diabétiques
  • ceux dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou un traitement médical de longue durée
  • ceux qui peuvent transmettre la maladie à des personnes à risque.

En outre, quiconque le souhaite peut se faire vacciner contre la grippe.

Quand ? Le virus de la grippe ayant la fâcheuse tendance à muter en permanence, il faut adapter continuellement le vaccin. Chaque année, au mois de février, l'Organisation mondiale de la santé décide de la composition du vaccin anti-grippe pour l'année en cours. La vaccination doit être répétée chaque année, de la fin du mois de septembre (période à laquelle le vaccin est disponible) jusqu'au début du mois de décembre.

Coût ? Le vaccin contre la grippe coûte entre 10 et 11 ?.

Remboursement ? L'Inami prévoit un remboursement de 40 % du prix pour les personnes de plus de 50 ans, pour les patients atteints d'une maladie chronique (cardiaque, rénale, des voies respiratoires ou diabète) ou d'un affaiblissement du système immunitaire. Cela doit figurer sur la prescription et le patient paie alors de 6 à 6,60 ?.

Dans le cadre de l'assurance complémentaire, certaines mutuelles remboursent également à certains de leurs affiliés (de plus de 65 ans ou qui souffrent d'affections chroniques,...), le ticket modérateur ou la quote-part du patient pour le vaccin contre la grippe.

Retour à la table des matières

VACCIN CONTRE LES PNEUMOCOQUES

Pour qui ? Le vaccin contre les pneumocoques administré aux adultes n'est pas le même que celui destiné aux enfants. Le vaccin pour adultes est actif contre 23 types de pneumocoques (celui pour enfants, contre 7). Selon le Conseil supérieur de la santé, la vaccination pour adultes :

  • est vivement recommandée pour ceux à qui on a enlevé la rate ou ceux dont la rate ne fonctionne pas
  • est recommandée pour les personnes :
    - de plus de 65 ans
    - de plus de 50 ans souffrant d'une affection pulmonaire chronique, d'insuffisance cardiaque, d'alcoolisme ou qui sont séropositives
  • La vaccination est à envisager chez ceux qui ont subi une transplantation ou qui souffrent d'une affection rénale chronique.

Quand ? Le vaccin peut être administré à n'importe quel moment et doit être répété tous les cinq ans.

Coût ? Il coûte 19,09 ?.

Remboursement ? L'Inami ne prévoit pas de remboursement. Certaines mutuelles remboursent l'intégralité du vaccin à certains de leurs membres (aux plus de 60 ans, par exemple) dans le cadre de l'assurance complémentaire.

Retour à la table des matières

VACCIN ANTITÉTANIQUE

Pour qui ? Tout le monde. Le vaccin antitétanique est contenu dans le vaccin hexavalent (qui protège contre 6 maladies) administré aux nourrissons et dans le vaccin tétravalent de rappel (contre 4 maladies) administré entre l'âge de 5 et 7 ans. À l'âge de 16 ans on réalise un premier vaccin de rappel contre le tétanos et la diphtérie.

Quand ? Il faut faire un rappel tous les dix ans. En cas de plaie qui a pu être contaminée par la bactérie du tétanos (après un contact avec des objets rouillés, des immondices, de la terre, des déjections...), on fait une injection de rappel à ceux qui ont eu une vaccination de base correcte mais dont le dernier rappel remonte à plus de 5 ans. Si la dernière injection remonte à plus de 20 ans ou si l'état de vaccination est inconnu ou incomplet, on donne deux doses du vaccin à un intervalle de 6 mois.

Coût ? Le vaccin antitétanique n'est plus disponible séparément mais en combinaison avec celui pour la diphtérie. Il coûte 5,32 ?.

Remboursement ? Le vaccin pour adultes (Tedivax pro adulto) est remboursé à concurrence de 85 % aux assurés bénéficiant d'un régime préférentiel (ils paient 0,80 ? net) et de 75 % aux assurés ordinaires (ils paient 1,33 ?).

Retour à la table des matières

VACCIN CONTRE L'HÉPATITE B

Pour qui ? En 1992, l'Organisation mondiale de la santé a recommandé de vacciner systématiquement tout le monde contre l'hépatite B, dans le but de garder cette maladie sous contrôle et de l'éradiquer à terme. La Belgique a opté pour une vaccination universelle contre l'hépatite B de tous les nourrissons (via l'ONE) et des enfants de 11 ans (via les centres PMS), indépendamment des facteurs de risque individuels.

Sont également concernées ceux qui ne possèdent pas d'antigènes de l'hépatite B ni d'anticorps et qui présentent un comportement sexuel à risque ou qui peuvent entrer d'une manière ou d'une autre en contact avec le virus : médecins, dentistes, personnel infirmier, personnel de laboratoires d'analyses médicales, partenaires non immunisés de porteurs de l'antigène de l'hépatite B, toxicomanes, patients atteints d'insuffisance rénale, personnes devant régulièrement subir une transfusion et voyageant dans des zones à risques.

Quand ? La vaccination des adultes peut se faire à n'importe quel moment. Deux schémas sont proposés. L'un prévoit trois injections à un intervalle d'un mois, suivies d'un rappel après un an. L'autre consiste en deux injections à un intervalle d'un mois et un rappel après 6 mois. Des vaccinations de rappel ne sont pas nécessaires.

Coût ? Le vaccin coûte entre 26,54 et 28,98 ? la dose. Pour les patients sous hemodialyse, on utilise un vaccin plus fortement dosé qui coûte entre 55,68 et 69,79 ?.

Remboursement ? Le vaccin est gratuit pour les bébés et les enfants de 11 ans. Pour les enfants de 13 à 15 ans compris et pour les groupes à hauts risques, le vaccin est remboursé par l'Inami après accord du médecin conseil. Le ticket modérateur est de 15 % pour les assurés bénéficiant d'un régime préférentiel et de 25 % pour les assurés ordinaires. Pour certaines catégories professionnelles, le vaccin est remboursé par le Fonds des maladies professionnelles.

Retour à la table des matières

MESURE DU POIDS ET DE LA TAILLE

Pour qui ? Tout le monde. La surcharge pondérale est un facteur de risque pour le diabète, les maladies cardiovasculaires, l'hypertension, l'arthrose, le cancer... Une soudaine chute de poids peut également révéler un problème de santé.

Quand ? Il est conseillé de procéder à la mesure de sa taille une fois par an et de son poids tous les mois, éventuellement par un médecin.

Comment ? Ces deux éléments permettent de déterminer votre indice de masse corporelle (IMC) : IMC = poids en kg/(longueur en mètre)2. Si votre IMC est

  • inférieur à 20 : vous êtes trop maigre
  • entre 20 et 25 : parfait, restez ainsi!
  • supérieur à 25 : vous êtes en surcharge pondérale
  • supérieur à 30 : vous êtes obèse et courez un net risque aggravé de maladie.

Coût ? La mesure du poids et de la taille peut se faire lors d'une consultation ordinaire chez le médecin généraliste. Une consultation chez un médecin généraliste conventionné coûte 20,79 ?. Mais vous pouvez également le faire chez vous.

Remboursement ? L'intervention habituelle est de 15,36 ? (16,99 ? pour les titulaires d'un dossier médical global). Vous payez donc 5,43 ? (ou 3,80 ?) de votre poche. Ceux qui bénéficient d'un remboursement majoré sont remboursés de 19,39 ? (19,81 ? a avec le DMG). Ils paient donc respectivement 1,40 ? ou 0,98 ?.

Retour à la table des matières

MESURE DU TOUR DE TAILLE

Pour qui ? Tout le monde. L'accumulation de graisse, au niveau de l'abdomen surtout, implique certains risques pour la santé. C'est pourquoi la mesure de votre tour de taille est au moins aussi importante que celle de votre IMC.

Quand ? Vous pouvez sans problème le mesurer deux fois par an.

Comment ? Mesurez votre tour de taille au niveau du nombril, en utilisant un simple mètre ruban. À partir d'un tour de taille de 94 cm chez les hommes et de 80 cm chez les femmes, on parle de risque accrû. À partir d'un tour de taille de 102 cm chez les hommes et de 88 cm chez les femmes, il y a un risque fortement aggravé de problèmes de santé.

Coût ? Nul.

Remboursement ? Nul.

Retour à la table des matières

MESURE DE LA TENSION ARTERIELLE

Pour qui ? L'hypertension n'est pas toujours perceptible mais elle accroît le risque de maladie cardiovasculaire, d'infarctus ou d'attaque cérébrale.

Quand ? Dès 40 ans, une fois par an. La plupart des médecins généralistes le font automatiquement lors de chaque consultation.

Comment ? Avec un tensiomètre. La valeur idéale est de <140/90 mmHg. En cas de facteurs de risque supplémentaires (diabète, affection rénale,...), la valeur idéale est de <130/85 mmHg.

Coût ? La prise de la tension se fait lors d'une consultation ordinaire chez le médecin. Chez un médecin généraliste conventionné, elle coûte 20,79 ?.

Remboursement ? L'intervention normale s'élève à 15,36 ? (16,99 ? pour ceux qui ont un dossier médical global - DMG). La quote-part individuelle nette est de 5,43 ? (ou 3,80 ?). Ceux qui bénéficient d'un remboursement majoré sont, eux, remboursés de 19,39 ? (19,81 ? avec DMG). Ils paient donc 1,40 ? (ou 0,98 ?).

Retour à la table des matières

MESURE DU TAUX DE LIPIDES SANGUINS

Pour qui ? Lorsque le taux de cholestérol est trop élevé, il accroît sensiblement le risque de maladies cardiovasculaires.

Quand ? A partir de 40 ans, une fois par an.

Comment ? Le médecin prélève un échantillon de sang qui est analysé en laboratoire de biologie clinique. Les valeurs idéales sont :

  • cholestérol total <180 mg/dl
  • cholestérol LDL <100 mg/dl
  • cholestérol HDL 40 mg/dl

Coût ? Lors d'une prise de sang on demande bien entendu toute une série d'analyses et c'est la facture totale qui vous est présentée. Le coût de la mesure du cholestérol total est de 2,33 ?, celui du cholestérol LDL de 4,36 ?, celui du cholestérol HDL de 8,73 ? et celui des triglycérides de 2,91 ?.

Remboursement ? En matière de biologie clinique, le calcul du remboursement est très compliqué. On travaille en général sur la base d'un système d'enveloppes. En tant que patient, vous ne payez pas de ticket modérateur si le montant total des analyses ne dépasse pas un certain coefficient.

Le cas échéant, les bénéficiaires d'un remboursement majoré payent un ticket modérateur de 3,78 ?. Les assurés ordinaires payent, eux, un ticket modérateur en fonction des analyses effectuées.

Retour à la table des matières

CONTROLE DE LA GLYCÉMIE

Pour qui ? Au début, le diabète reste silencieux. Non soigné, il provoque des complications : maladies cardiovasculaires, problèmes rénaux, baisse de la vue, perte de sensibilité des membres,...

Quand ? à partir de 50 ans, tous les 3 ans.

Comment ? Le médecin procède à un prélèvement sanguin qui est analysé en laboratoire. Une glycémie normale (mesurée à jeun) est inférieure à 110 mg/dl. Jusqu'à 125 mg/dl, on parle de valeurs douteuses.

Coût ? La détermination de la glycémie à jeun coûte 1,45 ?.

Remboursement ? Le remboursement est identique à celui de la détermination des lipides sanguins.

Retour à la table des matières

EXAMEN DE LA PEAU

Pour qui ? En principe tout le monde. Le nombre de cas de cancer de la peau a fortement augmenté ces dernières années. Une surexposition au soleil sans prendre de mesures de protection suffisantes accroît le risque. Plus pâle est la peau, plus grand est le risque.

Quand ? Soit une fois l'an, soit immédiatement lorsque vous observez qu'une tache ou un grain de beauté s'agrandit, change de forme ou de couleur.

Comment ? Le dépistage des grains de beauté suspects se fait par le médecin généraliste ou un dermatologue.

Coût ? Vous pouvez profiter de la Journée européenne de sensibilisation EuroMelanoma pour passer un examen gratuit. Sinon, vous payez le prix d'une consultation chez votre généraliste ou un dermatologue (24,97 ?).

Remboursement ? Les assurés ordinaires sont remboursés de 15,23 ? pour la consultation (ils paient 9,74 ? net), les bénéficiaires d'un régime préférentiel de 22,33 ? (ils paient 2,64 ?).

Retour à la table des matières

CONTRÔLE DE LA VUE

Pour qui ? Mieux vaut dépister à temps et corriger la myopie, la presbytie, une altération de la rétine, la cataracte ou une hypertension dans le globe oculaire.

Quand ? à partir de l'âge de 35 ans, 1 fois par an ou immédiatement lorsque vous décelez un problème.

Comment ? Prenez rendez-vous chez l'ophtalmologue. Il ou elle déterminera les examens qui s'imposent.

Coût ? Une consultation chez l'ophtalmologue coûte 20,79 ?, montant auquel il faut ajouter les éventuels examens complémentaires.

Remboursement ? Les assurés ordinaires sont remboursés de 13,55 ? pour la consultation (ils paient 7,24 ? nets), les bénéficiaires d'un régime préférentiel 18,32 ? (ils paient 2,47 ?).

Retour à la table des matières

CONTRÔLE DE L'AUDITION

Pour qui ? Tout le monde à partir d'un certain âge. L'acuité auditive régresse parfois sans que nous nous en rendions compte.

Quand ? à partir de 65 ans, 1 fois par an ou plus tôt si vous remarquez que vous éprouvez plus de difficultés pour suivre une conversation dans un environnement bruyant.

Comment ? Consultez un audicien ou un otologiste qui procède à un test auditif approfondi.

Coût ? Un test auditif coûte en principe 19,90 ? mais il est bien souvent gratuit dans les centres auditifs vendant des appareils auditifs. Il vous faut toutefois une prescription d'un otologiste. La consultation d'un médecin ORL coûte 20,79 ?.

Remboursement ? Les assurés ordinaires sont remboursés de 13,55 ? pour la consultation (ils paient 7,24 ? net), de 16,92 ? pour le test auditif (ils paient 2,98 ? net). Les bénéficiaires d'un régime préférentiel récupèrent 18,32 ? pour la consultation (ils déboursent 2,47 ? net) et l'intégralité du montant pour le test auditif.

Retour à la table des matières

CONTRÔLE DE LA DENTITION

Pour qui ? Tout le monde. Il est tout à fait indispensable de faire soigner à temps une gingivite, une parodontite et des caries, ainsi que de faire enlever la plaque dentaire.

Quand ? Une fois par an.

Comment ? Grâce aux soins adaptés apportés par le dentiste.

Coût ? Un examen dentaire préventif coûte 53,30 ? pour les personnes âgées de 18 à 54 ans.

Remboursement ? Le remboursement d'un examen dentaire préventif est de 50,00 ? pour les assurés ordinaires (ils déboursent 3,30 ? nets) et intégral pour les bénéficiaires d'un régime préférentiel.

Retour à la table des matières

MESURE DE LA DENSITÉ OSSEUSE

Pour qui ? Pour les hommes et les femmes parce que la perte de masse osseuse augmente le risque de fractures. La masse osseuse des femmes diminue de façon accélérée après la ménopause. Chez les hommes, elle survient de manière beaucoup plus progressive.

Quand ? A partir de la ménopause s'il y a des facteurs de risque supplémentaire (alimentation pauvre en calcium, vie sédentaire, tabagisme et consommation d'alcool). Également en cas de troubles de la thyroïde, de prise prolongée de corticoïdes et d'antécédents de fractures osseuses. Ceci est valable aussi pour les hommes.

Comment ? Un examen radiographique indolore permet de mesurer la densité minérale osseuse.

Coût ? Le prix d'une densitométrie osseuse varie de 25 à 100 ?, en fonction de l'endroit où vous passez l'examen.

Remboursement ? Aucun ! Depuis 1997, cet examen n'est plus remboursé, ce qui soulève beaucoup de protestations. Si on soumettait plus de gens à une densitométrie osseuse en temps voulu et si on traitait leur ostéoporose, cela permettrait de prévenir de nombreuses fractures qui génèrent un coût et une invalidité bien plus grands.

Le remboursement de cet examen a déjà été évoqué à de nombreuses reprises, sans jamais être concrétisé. Détail piquant, il faut disposer des résultats de cet examen non remboursé pour pouvoir être remboursé d'un traitement contre l'ostéoporose !

Retour à la table des matières

EXAMEN DU GROS INTESTIN

Pour qui ? Tout le monde, pour dépister le cancer du gros intestin à un stade précoce.

Quand ? Au-delà de 50 ans. Cet examen étant assez lourd et désagréable, il est rarement réalisé systématiquement. Votre médecin généraliste décidera s'il s'impose ou non (par exemple en cas de prédisposition familiale, de présence de polypes...).

Comment ? Un tube optique souple introduit par les voies naturelles permet d'examiner l'intestin, et de prélever des cellules de la paroi intestinale.

Coût ? Une coloscopie - c'est le nom exact de cet examen - coûte 148,97 ?.

Remboursement ? Le remboursement de cet examen se monte à 140,29 ? pour les assurés ordinaires (qui déboursent donc 8,68 ?). Les bénéficiaires d'un régime préférentiel sont intégralement remboursés.

Retour à la table des matières

EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE

Pour qui ? Pour toutes les femmes, afin de dresser un bilan gynécologique et, éventuellement, pour faire le point sur l'influence et les conséquences de la
ménopause.

Quand ? À partir de 50 ans, 1 fois par an.

Comment ? Il s'agit en tout premier lieu d'une discussion avec le gynécologue au sujet des modifications physiques et psychiques qui peuvent se produire. Si nécessaire, il peut décider des examens utiles à réaliser. En concertation avec lui, vous pouvez décider d'opter ou non pour une thérapie hormonale de substitution.

Coût ? La consultation chez le gynécologue coûte 20,79 ?.

Remboursement ? Le remboursement est de 13,55 ? pour les assurés ordinaires (reste 7,24 ? à payer) et de 18,32 ? pour les bénéficiaires d'un régime préférentiel (2,47 ? d'intervention personnelle).

Retour à la table des matières

MAMMOGRAPHIE

Pour qui ? Pour dépister le cancer du sein à un stade précoce. La mammographie ne dispense pas de réaliser, au moins une fois par trimestre, une autopalpation des seins.

Quand ? Toutes les femmes entre 50 et 70 ans, tous les 2 ans. Celles qui présentent un risque aggravé, chaque année. Commencer plus tôt si un membre de la famille proche a eu un cancer du sein. Procéder immédiatement à l'examen lorsqu'on sent une grosseur suspecte.

Comment ? On réalise une radiographie des seins permettant de déceler les lésions avant qu'elles ne soient palpables.

Coût ? Tant à Bruxelles qu'en Wallonie et en Flandre, les femmes âgées de 50 à 69 ans peuvent passer gratuitement une mammographie tous les deux ans dans un service radiologique agréé. Elles reçoivent à cette fin une invitation écrite. Sinon, il faut, à la demande du médecin généraliste ou du gynécologue, prendre rendez-vous chez un radiologue ou dans le service de radiologie d'un hôpital. Cette mammographie coûte 55,17 ?.

Remboursement ? Ce montant est intégralement remboursé.

Retour à la table des matières

FROTTIS DU COL DE L'UTÉRUS

Pour qui ? Toutes les femmes, en vue de dépister le cancer du col de l'utérus à un stade précoce.

Quand ? À partir du premier contact sexuel, tous les 3 ans.

Comment ? Le médecin prélève des cellules du col de l'utérus pour analyse. Cet examen est indolore.

Coût ? Outre la consultation, vous payez un supplément de 4,45 ? pour le frottis.

Remboursement ? Le frottis est remboursé à concurrence de 3,34 ? pour les assurés ordinaires (1,11 ? d'intervention personnelle). Les bénéficiaires d'un régime préférentiel sont remboursés intégralement.

Retour à la table des matières

EXAMEN DE LA PROSTATE

Pour qui ? Tous les hommes, en vue de dépister à un stade précoce les problèmes de prostate ou un cancer.

Quand ? Entre 50 et 70 ans, 1 fois par an.

Comment ? Le toucher rectal permet au médecin de juger du volume de la prostate. Une prise de sang sert à mesurer le dosage de l'APS qui donne une indication de l'existence éventuelle d'un cancer de la prostate.

Coût ? L'examen rectal est compris dans le prix de la consultation. La mesure du dosage de l'APS dans le sang coûte 9,96 ?.

Remboursement ? Le système d'enveloppes, tel que mentionné pour la mesure du taux de graisses dans le sang, s'applique aussi au remboursement de la mesure du dosage de l'APS dans le sang.

Retour à la table des matières

Les vaccins pour les voyageurs

Si vous êtes un globe-trotter et surtout si vous aimez partir à l'aventure vers des destinations exotiques, ces vaccins de base ne suffiront pas. Dans ce cas, vous devez demander, un bon mois avant votre départ, à votre médecin traitant ou à un centre de vaccination quels sont les vaccins dont vous avez besoin. Vous trouverez plus d'infos à ce sujet sur le site internet de l'Institut de médecine tropicale http://www.itg.be/ ou en appelant le Travelphone tél. 0900 10 110 (0,45 ? la minute).

Retour à la table des matières

Consultez toujours votre mutuelle

Outre les remboursements officiels qui sont octroyés par l'Institut national d'assurance maladie invalidité (Inami), les mutuelles accordent souvent à leurs membres des avantages supplémentaires dans le cadre de l'assurance complémentaire.

Si vous bénéficiez d'une telle couverture, renseignez-vous toujours auprès de votre mutuelle pour savoir si la consultation, l'examen ou la vaccination que vous envisagez entre en ligne de compte pour un remboursement supplémentaire et, dans l'affirmative, sous quelles conditions.

Ces interventions supplémentaires diffèrent non seulement d'une union nationale à l'autre mais également d'une mutuelle à l'autre au sein d'une même union. Pour éviter toute surprise désagréable, nous ne pouvons donc que vous recommander chaudement de vous informer préalablement auprès de votre mutuelle.

Retour à la table des matières

Le dossier médical global

Depuis le 1er mai 2002, tout le monde peut demander à son médecin traitant d'établir un dossier médical global (DMG). Votre généraliste y centralise vos antécédents médicaux, vos traitements, les résultats de tous les examens réalisés, les rapports des spécialistes, vos vaccins, etc. Il dispose ainsi d'une vue d'ensemble très complète de votre état de santé et sait quels examens sont nécessaires, utiles ou superflus dans votre cas. Il peut donc parfaitement vous guider dans la façon d'aborder la médecine préventive.

Le DMG présente également un avantage financier. Vous payez en effet 30 % de ticket modérateur en moins pour une visite chez votre généraliste si vous lui avez confié votre dossier médical. Dans certains cas, vous êtes également mieux remboursé en cas de visite à domicile. Vous devez demander expressément à votre généraliste d'ouvrir un DMG à votre nom. Cela coûte 22,36 ? mais ce montant est intégralement remboursé par la mutuelle. Le DMG doit être prolongé chaque année. Il en coûte à chaque fois 22,36 ?, à nouveau remboursés par la mutuelle. Le moment de la prolongation annuelle est idéal pour dresser le bilan avec votre médecin traitant des examens préventifs et des vaccins que vous devriez réaliser.

Retour à la table des matières

Nos partenaires