La néphropathie diabétique

09/03/12 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

La néphropathie diabétique est une des complications les plus fréquentes et les plus redoutables du diabète sucré, qui fait craindre l'évolution vers une insuffisance rénale chronique.

La néphropathie diabétique



Les reins sont des organes de petite taille disposés en paires et qui ont la forme de deux haricots. Ils sont situés sous le thorax, à l'arrière de l'abdomen. Bien que nous naissions généralement avec deux reins, notre organisme est capable de fonctionner normalement avec un seul d'entre eux.

Les fonctions du rein sont : la régulation du liquide contenu dans le corps, la régulation de la pression artérielle, la production de globules rouges et la filtration des déchets de l'organisme. Chaque rein se compose de près d'un million d'unités filtrantes, appelées néphrons. Chaque néphron contient un amas de petits vaisseaux sanguins appelés glomérules. Les glomérules sont semi-perméables et permettent ainsi à l'eau et aux déchets solubles du sang de passer à travers leur membrane. Les déchets ainsi filtrés sont transportés hors de l'organisme par l'intermédiaire de l'urine.

Le diabète est un trouble dû à un taux de glycémie (ou glucose sanguin) élevé qui peut endommager la membrane des artères et entraîner une hausse de la tension artérielle. Cette augmentation de la tension artérielle force les reins à filtrer une quantité excessive de sang et entraîne de ce fait un épuisement et une dégradation des néphrons. On appelle cette maladie la néphropathie diabétique. Lorsque les filtres glomérulaires des néphrons cessent de fonctionner normalement, les déchets commencent à s'accumuler dans l'organisme, tandis que des protéines sanguines très importantes pour son fonctionnement sont perdues.

Nos partenaires