La moitié d'entre nous dispose d'une assurance privée pour ses soins de santé

24/06/15 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Un Belge sur deux bénéficie de l'intervention d'un assureur privé pour ses soins de santé en plus du remboursement par l'Inami et d'un éventuel remboursement complémentaire de sa mutuelle. Entre 2000 et 2013, on note une hausse de 3% de ces assurés, leur nombre passant de 3,8 à 5,4 millions.

La moitié d'entre nous dispose d'une assurance privée pour ses soins de santé

Généralement, ces assurances privées sont proposées par les employeurs qui optent de plus en plus pour une formule illimitée : un remboursement à 100% et sans aucun plafond. Le secteur privé prend donc en charge une part croissante des dépenses de soins de santé, selon le courtier en assurances Aon qui se base sur des chiffres fournis par Assuralia.

Cette hausse des assurés s'explique par le vieillissement de la population, mais également par l'évolution rapide des techniques médicales, qui mettent le budget des soins de santé sous pression. Actuellement, 75% des dépenses en soins de santé sont pris en charge par les pouvoirs publics. Un quart est financé par le patient, soit de sa poche par le biais du tiers payant, soit lorsqu'il souscrit une assurance complémentaire auprès d'une mutuelle ou d'une compagnie privée, soit encore lorsqu'il est pris en charge par une assurance privée contractée par l'employeur.

On remarque également une augmentation des plans d'assurance qui couvre les soins ambulatoires, comme les frais optiques et dentaires : de 12% en 2009 à 18% en 2015.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos