La marche régulière contre la dépression

09/04/15 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Des chercheurs canadiens estiment que la marche, pratiquée 3 à 5 fois par semaine, aiderait les seniors à lutter contre la dépression, sans toutefois être un remède direct. En revanche, le but de la marche doit être de se remettre en forme.

La marche régulière contre la dépression

Les scientifiques de l'Université de Montréal ont constaté que " les personnes de plus de 65 ans qui vont marcher dans le but de se mettre en forme vont rapporter moins de symptômes dépressifs, tandis que pour ceux qui marchent pour d'autres raisons (moyen de transport, se rendre au travail, ...), ça n'aura aucun impact sur les symptômes dépressifs ". L'étude est basée sur les données de 436 personnes âgées de 68 à 82 ans.

Satisfaction

Dominic Julien, qui a dirigé l'équipe de chercheurs, explique que les personnes qui pratiquent régulièrement la marche pour être en forme sont plus rigoureuses. Leur motivation témoigne d'un sentiment de satisfaction utile pour combattre les symptômes dépressifs. Ce type de marche implique en effet souvent de choisir des lieux tranquilles ainsi que des personnes de bonne compagnie.

Ne pas se surpasser

Pour ces personnes à tendance dépressive, marcher une demi-heure trois à cinq fois par semaine donne de meilleurs résultats qu'une promenade quotidienne. Il est important que les seniors ne surpassent pas la capacité de leur système métabolique. Ils éprouveraient dans ce cas une sensation de déplaisir, selon Dominic Julien. Ce dernier insiste toutefois sur le fait que la marche n'est pas une solution directe à la dépression. Les deux sont juste associées l'une à l'autre.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos