La malvoyance, il faut la voir pour la comprendre

17/03/16 à 22:37 - Mise à jour à 22:36

La Ligue Braille mène actuellement une campagne pour nous sensibiliser aux différentes formes que peut prendre la malvoyance. Et pour la comprendre, rien de tel que de la vivre, ne fut-ce que quelques instants.

La malvoyance, il faut la voir pour la comprendre

© iStock

Les personnes malvoyantes ne perçoivent qu'une partie de ce qui se déroule dans leur environnement et éprouvent pas mal de difficultés pour accomplir les tâches qui nous semblent les plus banales. Car la malvoyance, c'est le fait d'avoir une très mauvaise vue, même après avoir utilisé des corrections optiques comme des lunettes ou des lentilles de contact ou après avoir subi une intervention chirurgicale pour améliorer la vision.

Les malvoyances

Il existe de nombreuses formes de malvoyance et la plus connue est le glaucome. Cette affection héréditaire fait perdre progressivement la vision périphérique. La rétinite pigmentaire affecte la perception des lumières, des détails et des couleurs qui s'amenuise jusqu'à devenir totalement aveugle. La rétinopathie diabétique rend la vision moins nette avec l'apparition de taches noires ou de points lumineux. Quant à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), elle touche plutôt la vision centrale. Le décollement de la rétine ou la cataracte entraînent également une malvoyance.

Voir le monde comme un malvoyant

Nous sommes nombreux à ne pas connaître les différentes facettes de la malvoyance. Et si nous pouvons en citer quelques-unes, nous sommes incapables de nous rendre compte de leurs conséquences sur le quotidien. La Ligue Braille a choisi de nous conscientiser à la réalité de personnes souffrant de rétinopathie diabétique. Elle a notamment tacheté de noir la couverture du quotidien gratuit Metro. Un filtre simulant cette forme de malvoyance a également été placé sur divers abribus situés à Bruxelles, Liège, Hasselt, Charleroi et Anvers pour nous permettre de comprendre quelques instants la portée de cette pathologie. Un spot TV met également en scène la vision d'une personne âgée, les yeux voilés par les mains de sa petite fille.

Une campagne pour les malvoyants aussi

La particularité de la campagne est qu'elle s'adresse autant aux voyants qu'aux malvoyants. Un guide est en effet destiné à ces dernières pour leur faire comprendre qu'il est tout à fait possible de vivre avec une pathologie visuelle. Il est envoyé aux ophtalmologues, médecins généralistes, opticiens ainsi que dans les services de soin à domicile afin de diffuser un maximum l'information.

Pour en savoir davantage sur la malvoyance, rendez-vous sur le site de la Ligue Braille (www.semaineliguebraille.be) et ici pour obtenir gratuitement le guide destiné aux malvoyants.

Nos partenaires