La dénutrition chez les 70-plus demeure un problème majeur

25/08/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

45% des personnes âgées ont un véritable risque de dénutrition, et 12% des personnes dépistées étaient en état de dénutrition. Voici les résultats inquiétants d'une étude récente chez 3641 personnes âgées de plus de 70 ans. Une détection précoce et un traitement efficace sont indispensables pour que les personnes puissent rester indépendantes plus longtemps à leur domicile.

La dénutrition chez les 70-plus demeure un problème majeur

© Getty Images/iStockphoto

Au mois de février 2013, 3641 personnes âgées de plus de 70 ans ont participé à une action de dépistage de la dénutrition. Les résultats de cette étude, qui porte le nom de NutriAction II, sont aujourd'hui dévoilés: 45% des personnes âgées ont un véritable risque de dénutrition, et 12% des personnes dépistées étaient en état de dénutrition.
L'étude appuie également sur le lien de causalité entre la dénutrition et la perte de mobilité / fonctionnalité. Une constatation importante, sachant que la perte de mobilité est l'une des raisons principales d'une admission dans une maison de repos et de soins. Cette nouvelle étude montre également que le risque de dénutrition augmente lors d'une hospitalisation récente, de dépression ou de démence.

Un cercle vicieux

Le Prof Dr. M. Vande Woude, représentant de la Société Belge de Nutrition Clinique au sein du Comité Scientifique de NutriAction, à l'Université d'Anvers / ZNA d'Anvers: "La dénutrition va de pair avec une perte de mobilité et de fonctionnalité. Par conséquent, les personnes âgées deviennent plus vulnérables et une perte d'autonomie est fortement constatée. Dans ce cas, une mise en maison de repos et de soins est la seule solution. Une perte d'autonomie mène souvent à la dépression et à la détérioration de la qualité de vie, c'est un véritable cercle vicieux. Le lien de causalité entre la dénutrition et la fonctionnalité devrait servir de base aux interventions et combiner un soutien nutritionnel avec des exercices physiques".
Un bon état nutritionnel permet aux personnes âgées de rester indépendantes plus longtemps à leur domicile. Ils conservent leurs forces musculaires et guérissent plus rapidement en cas de maladie ou d'hospitalisation. Malheureusement, la dénutrition est toujours trop peu reconnue et traitée.

Un dépistage préventif régulier via des méthodes homologuées

Il est extrêmement important de détecter la dénutrition rapidement de façon à débuter le traitement le plus tôt possible d'autant plus que la dénutrition et l'affaiblissement sont fortement associés. L'importance du dépistage systématique quel que que soit l'environnement (domicile, maison de repos et de soins) n'est jamais assez soulignée. Ce dépistage doit être effectué via des méthodes homologuées afin de détecter le risque de dénutrition et y trouver une solution adaptée.

L'étude montre en effet, que le " regard clinique " par les professionnels de la santé n'est souvent pas suffisant. 54% des patients en clinique souffrant de dénutrition ne sont pas dépistés par les professionnels de la santé. La situation est encore pire concernant les patients eux-mêmes: 87% des patients souffrant de dénutrition ne réalisent pas qu'ils en souffrent!

Nos partenaires