L'Europe sera envahie par l'ambroisie d'ici 2050

28/05/15 à 08:30 - Mise à jour à 08:30

A l'horizon 2050, l'Europe risque d'être confrontée à une concentration de pollens d'ambroisie à feuilles d'armoise qui aura quadruplé. Le responsable ? Le réchauffement climatique ainsi que la colonisation de la plante due aux activités humaines.

L'Europe sera envahie par l'ambroisie d'ici 2050

Ambrosia artemisiifolia est une plante qui envahit les jardins, champs et autres bords de route. Pouvant atteindre 2 mètres de haut, elle est originaire d'Amérique du Nord, mais on la trouve aujourd'hui aussi bien en France, en Australie, en Amérique du Sud, au Japon et ... qu'en Belgique. Une étude menée par des chercheurs français, autrichiens, italiens et britanniques, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Climate Change, révèle que l'ambroisie va envahir l'Europe d'ici 2050. Son pollen, fortement allergisant, provoque des rhinites, des conjonctivites, des trachéites, des urticaires ou des crises d'asthme parfois très graves. Le pic de pollinisation a lieu en été jusqu'en septembre, prolongeant de la sorte la saison des allergies pour les personnes sensibles.

Réchauffement et homme

L'ambroisie a été introduite en Europe à la fin du 19e siècle. Elle est surtout présente dans le centre et le sud du Vieux Continent, mais selon des modèles mathématiques établis par les chercheurs, la plante envahira probablement toute l'Europe au cours des prochaines décennies. La concentration en pollens de l'ambroisie sera ainsi multipliée par quatre d'ici 2050 par rapport aux taux actuels. Le réchauffement climatique en est le principal responsable car il favorise la croissance de cette végétation envahissante. Mais la colonisation de l'ambroisie sera également favorisée par les activités humaines (via le transport routier, ferroviaire et l'agriculture), prédisent encore les scientifiques européens.

Nécessité d'une gestion

Il est donc nécessaire et urgent de développer une gestion coordonnée de l'ambroisie au niveau européen en suivant les pollens sur le long terme et en établissant une cartographie de leur présence. Si vous êtes confronté à la présence de cette plante à petites fleurs, mieux vaut l'arracher avec la racine en prenant soin de vous protéger avec des gants et un masque. N'hésitez pas à la brûler ensuite. L'ambroisie se reconnaît à sa tige ronde et velue, souvent rougeâtre. Elle est dépourvue d'odeur et les fleurs mâles forment une grappe à la manière d'un épi, tandis que les fleurs femelles se forment à la base des feuilles.

Nos partenaires