L'électrocardiographie (ECG)

13/07/11 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

L'électrocardiographie permet de dépister des maladies cardiaques telles qu'infarctus, troubles du rythme, apport insuffisant de sang oxygéné au muscle cardiaque ou épaississement anormal de ce dernier suite, par exemple, à une tension trop élevée.

C'est quoi ?

L'électrocardiographie est un examen rapide et indolore qui consiste à amplifier les signaux électriques du coeur et à les transcrire sur papier. Ce tracé livre une série d'informations sur le rythme cardiaque et sur les voies nerveuses qui transmettent ces influx électriques.

A quoi ça sert ?

L'électrocardiographie permet de dépister des maladies cardiaques telles qu'infarctus, troubles du rythme, apport insuffisant de sang oxygéné au muscle cardiaque ou épaississement anormal de ce dernier suite, par exemple, à une tension trop élevée. L'ECG fait partie des examens de routine fréquemment effectués chez les personnes d'âge mûr ou en préalable à une intervention chirurgicale, même lorsque rien ne laisse soupçonner la présence d'une pathologie cardiaque.

Quelle préparation ?

Aucune.

Des contre-indications ?

Aucune.

Comment ça se passe ?

De petites électrodes rondes sont appliquées sur la peau (bras, jambes et cage thoracique). Elles sont reliées à un appareil qui enregistre, à chaque battement de coeur, la puissance et la direction des courants électriques. Chaque électrode livre ainsi un tracé qui est reporté sur papier. L'examen dure environ trois minutes, il est indolore et sans risque. Pour analyser certains problèmes plus sporadiques, il est également possible de réaliser une ECG ambulatoire, qui effectuera des mesures en continu pendant 24 heures tandis que le patient poursuit ses activités quotidiennes. La personne est alors équipée d'un petit appareil sur piles (le moniteur Holter) qu'elle porte à l'épaule ou à la taille. Elle devra simplement noter à quels moments les symptômes se sont manifestés. Les données recueillies par le moniteur Holter sont ensuite introduites dans un ordinateur qui analyse la fréquence et le rythme cardiaque, et recherche la survenue d'anomalies qui pourraient indiquer que le coeur n'est pas suffisamment oxygéné.

Et après ?

Aucun suivi n'est nécessaire après l'examen.

Nos partenaires