L'abécédaire de l'hépatite

29/09/10 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Bien qu'identiques au premier abord, les hépatites A, B et C se distinguent par leur mode de contamination, leur traitement et leur prévention

Table des matières:

Notre foie est une usine chimique qui joue un rôle crucial dans le métabolisme et la purification du sang. Divers symptômes apparaissent en cas de dysfonctionnement : jaunisse, fièvre, perte d'appétit, fatigue, urine plus foncée, douleurs articulaires, maux de ventre, nausées, et parfois, décoloration des selles et prurit. Le diagnostic est posé à partir d'un examen sanguin.

L'hépatite A

L'hépatite A se transmet par voie fécale-orale. Elle est généralement la conséquence d'une hygiène insuffisante : ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes, etc. Les symptômes apparaissent après 15 à 50 jours, en moyenne après 28. L'hépatite A est une forme moins grave et rarement, pour ne pas dire jamais, chronique. Celui qui a eu la maladie est protégé à vie. Aucun traitement existant : la maladie doit suivre son cours, durant 6 semaines. La contagiosité dure 2 semaines.

Prévention : vaccination pour les personnes à risques (celles qui se rendent dans un pays à forte prévalence de l'hépatite A, une bonne hygiène (se laver les mains après contact avec des selles et avant de toucher de la nourriture) et, en voyage, boire de l'eau en bouteilles, éplucher les fruits, éviter glaces et crudités.

Retour à la table des matières

L'hépatite B

Elle se transmet via du sang ou des produits sanguins contaminés, et les sécrétions corporelles (sperme, sécrétions vaginales, salive contenant du sang). Elle se transmet souvent entre consommateurs de drogue via des aiguilles infectées, en cas de rapports sexuels non protégés, lors de tatouages ou piercings, en cas d'acupuncture avec du matériel mal désinfecté... L'hépatite B peut devenir chronique dans 5 à 10 % des cas et évoluer, après des années, en cirrhose ou en cancer du foie.

S'il n'y a pas de traitement contre l'hépatite B aiguë, il y a des médicaments contre l'hépatite B chronique : PEG interféron, lamivudine, adéfovir et encétavir. Il faut éviter l'alcool.

Prévention : vaccination (3 à 4 doses pour assurer une protection efficace et permanente), éviter les rapports sexuels non protégés, ne pas utiliser d'articles de toilette de personnes infectées (rasoirs, brosses à dents), contrôler le matériel avant un tatouage ou piercing - idem pour les aiguilles d'acupuncture.

Retour à la table des matières

L'hépatite C

Elle se transmet surtout par contact avec du sang contaminé. La transmission par contact sexuel est rare. L'hépatite C est transmise par des personnes saines qui sont porteuses chroniques du virus. Elle prend un tour chronique chez 75 à 80 % des personnes contaminées. L'hépatite C est la forme la plus sérieuse car l'infection chronique évolue dans 20 % des cas en cirrhose du foie et parfois en cancer du foie (1 à 4 %).

Une hépatite C aiguë est traitée avec de l'interféron alfa, une hépatite C chronique avec une thérapie combinée d'injections de PEG interféron et de ribavirine. Ce traitement guérit entre 50 et 90 % des patients.

Prévention : Il n'y a pas de vaccination, ne pas utiliser d'articles de toilette de personnes infectées (rasoirs, brosses à dents), contrôler le matériel avant un tatouage ou piercing - idem pour les aiguilles d'acupuncture.

Retour à la table des matières

Les autres virus de l'hépatite

  • Hépatite D : surinfection de l'hépatite B, elle aggrave l'hépatite B et augmente les risques d'hépatite chronique. Il n'existe pas de vaccin. La prévention de la B s'applique aussi à la D.
  • Hépatite E : provoque parfois de petites épidémies, comparable à l'hépatite A, mais n'est observée que dans les pays en développement. Pas de traitement ni de vaccin.
  • Hépatite F : n'a été mentionnée qu'une seule fois.
  • Hépatite G : Nombreux porteurs mais on ne sait comment le virus se transmet. Ne s'attaquerait pas au foie.

Retour à la table des matières

L'hépatite sans virus

  • Hépatite alcoolique : trouble du foie chez les grands consommateurs d'alcool.
  • Hépatite auto-immunitaire : hépatite chronique sans cause précise, une réaction d'hypersensibilité en est parfois à l'origine.
  • Hépatite médicamenteuse : trouble du foie consécutif à l'absorption de substances chimiques.

Retour à la table des matières


Carrefour Hépatite C, Aide et Contact ASBL, Poisson-Moulin, 3 6640 Vaux-sur-Sûre.
Tél : 061 26 68 90, chacasbl@skynet.be

Nos partenaires