Hygiène dentaire : tout ce qui a changé

20/09/12 à 08:12 - Mise à jour à 08:12

Les recommandations en matière d'hygiène dentaire évoluent, même celles relatives au brossage. Alors, les dents, on se les brosse avant ou après le petit-déjeuner ? Avec une brosse à dents classique ou électrique ? Conseils pratiques !

Brossage électrique ou manuel ?

Avant Le brossage manuel était la norme.

Actuellement La brosse électrique est en passe de supplanter la brosse à dents manuelle. " En théorie, le type de brosse n'a pas d'importance, souligne Stefaan Hanson, dentiste. On peut se brosser correctement les dents à la manière traditionnelle, même si son mouvement de rotation confère un atout supplémentaire à la brosse électrique. Celle-ci est également pratique pour ceux qui se sentent maladroits avec une brosse ordinaire et contribue donc à augmenter la probabilité d'un bon brossage.

Optez toujours pour une brosse avec une tête de petite taille, plus facile à man£uvrer et à glisser dans les recoins les plus reculés de la cavité buccale. Evitez également les brosses dures au profit des modèles medium ou souples et ne frottez pas trop vigoureusement : cela agresse la couche protectrice de vos dents et risque, à long terme, de faire plus de tort que de bien. Le brossage est un nettoyage à effectuer tout en douceur ! "

Comment entrenir l'espace interdentaire ?

Avant Le brossage des dents était considéré comme suffisant. Après un repas, les éventuels restes de nourriture étaient éliminés à l'aide d'un cure-dents.

Actuellement Un bon brossage ne se conçoit plus sans son arsenal de fils cirés et de brossettes manuelles ou électriques destinés à l'entretien des espaces trop petits pour laisser passer la brosse. " L'utilisation du fil dentaire entre dans les m£urs, et cela se voit, commente Stefaan Hanson. A cause des restes de nourriture qui viennent s'y nicher, les interstices entre les dents étaient autrefois de véritables foyers de bactéries et d'importantes sources de caries. Des études récentes démontrent toutefois que celles-ci sont aujourd'hui en net recul dans notre pays. "

La méthode à utiliser est surtout affaire de préférence. Fil dentaire ciré qui glisse facilement entre les dents, ruban dentaire, fil dentaire ultra-épais : à vous de choisir ! Munissez-vous idéalement d'un morceau d'environ 40 cm, tendez-le entre vos doigts et glissez-le entre les dents. Pour les espaces plus importants, il existe également des brossettes qui vous permettront de passer entre les dents mal placées, qui poussent de travers ou qui commencent à se déchausser, voire même entre les bridges et les couronnes. Il existe depuis peu des modèles électriques qui fonctionnent sur le même principe que les brosses à dents électriques. "

A quel moment se brosser les dents ?

Avant Le brossage était systématiquement effectué après le petit- déjeuner (et le repas du soir) pour éliminer les restes de nourriture et commencer ou terminer la journée avec une haleine fraîche. On conseillait en outre de bien se rincer la bouche pour évacuer le dentifrice.

Actuellement " Se brosser les dents deux fois par jour reste la règle d'or, mais nous recommandons dans certains cas de le faire avant le repas du matin, " explique Stefaan Hanson. Surprenant, non? " Il y a une explication scientifique : notre alimentation a évolué et nous sommes de plus en plus nombreux à consommer des boissons gazeuses et des jus de fruits. En dépit de leur goût sucré et même lorsqu'ils sont fraîchement pressés, ceux-ci présentent un degré d'acidité très élevé qui risque d'affecter l'émail des dents et de déminéraliser et fragiliser le tissu dentaire. Après avoir consommé ce type de boissons, il est donc nécessaire d'attendre au moins une demi-heure avant de se brosser les dents afin de laisser à la cavité buccale le temps de rétablir un taux d'acidité neutre, ce qu'elle fera spontanément grâce aux particules minérales en solution dans la salive.

En outre, se brosser les dents avant le repas a un effet protecteur, car le fluor qui se retrouve dans la salive ralentit la décalcification. Si vous consommez de l'eau, du lait, du thé ou du café au petit-déjeuner, il n'est pas nécessaire d'attendre une demi-heure, car ces boissons sont peu acides.

Pour vous brosser les dents, observez un ordre bien défini de manière à ne négliger aucun recoin. Un rinçage méticuleux n'est plus indispensable. On le recommandait autrefois par crainte des effets néfastes d'un excès de fluorure, susceptible de provoquer des problèmes de fluorose (taches blanches sur les dents), mais ce phénomène est devenu très rare, la dose de fluorure dans les dentifrices ayant été adaptée.

Après le brossage, il suffit de recracher le dentifrice ou de se rincer brièvement la bouche. Certaines marques recommandent même d'avaler le dentifrice excédentaire pour ne pas éliminer la " couche de protection " que générerait leur produit... mais il n'a jamais été établi que l'effet obtenu dépasse celui du brossage. "

Comment prévenir l'érosion dentaire ?

Avant L'érosion dentaire était un phénomène rare, grâce à un régime alimentaire plus pauvre en sucres et en produits acides.

Actuellement L'érosion gagne rapidement du terrain dans la plupart des couches de la population, ce qui est d'autant plus préoccupant qu'il n'y a pas vraiment de remède autre que la prévention.

" C'est l'une des conséquences de notre consommation élevée de sucreries et de boissons gazeuses, analyse Stefaan Hanson. Nos dents sont aujourd'hui beaucoup plus exposées à l'agression par des acides qui font littéralement fondre l'émail, exposant la dentine et donnant ainsi quartier libre aux bactéries... et donc aux caries.

La plupart des gens n'ont pratiquement pas conscience de consommer ces acides nuisibles, qui se cachent aussi bien dans les sodas ordinaires que dans leurs équivalents sans sucre (des boissons qui collent particulièrement bien aux dents !) La solution ? Eviter d'en consommer trop souvent ou boire ensuite un grand verre d'eau plate pour contribuer à en neutraliser l'acidité (même si cela fait aussi disparaître leur goût agréable).

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de boissons gazeuses, buvez-les de préférence d'une traite : les siroter lentement en gardant longuement chaque gorgée en bouche est vraiment la pire des choses à faire, car cela prolonge l'exposition des dents à l'acide... avec toutes les conséquences qui en découlent. "

Mauvaise haleine : que faire ?

Avant Des sprays et bains de bouche permettaient de camoufler le problème tant bien que mal, mais sans en éliminer la cause.

Actuellement " Une mauvaise haleine est, dans 85 % des cas, la conséquence d'un problème ou d'une pathologie au niveau de la sphère buccale, explique Stefaan Hanson. Il peut s'agir d'une inflammation de la gencive, de caries non soignées ou, cas le plus fréquent, d'une mauvaise hygiène du dos de la langue. Autrefois, des problèmes de digestion, d'estomac ou de foie étaient mis en cause, mais ils ne sont responsables que d'une infime minorité des cas.

La manière la plus simple de se défaire d'une mauvaise haleine est de se nettoyer la langue matin et soir au moyen d'un racloir. Il n'est en effet pas rare que l'arrière de la langue soit parcouru de profonds sillons où les restes de nourriture risquent d'adhérer, ce qui permet aux bactéries de proliférer. Lorsque nous dormons, la langue repose en effet contre le palais, formant ainsi un environnement chaud et humide propice à la fermentation et à leur multiplication.

Le racloir à langue, une sorte de poignée à l'extrémité dotée de dents, permet de contrecarrer ce phénomène : il suffit de tirer la langue et d'en frotter l'arrière avec l'outil pour nettoyer les sillons. Ce geste s'apprend très vite. "

Comment entretenir une prothèse dentaire ?

Avant Un rinçage de temps en temps était jugé suffisant.

Actuellement " Les règles d'hygiène sont exactement les mêmes pour les prothèses que pour les dents naturelles, souligne Stefaan Hanson. Les porteurs d'une prothèse partielle devront même se montrer doublement soigneux, car les restes de nourriture ont tendance à aller se nicher entre le dispositif et les vraies dents... et s'ils ne prennent pas la peine de nettoyer cette zone, c'est la formation de plaque assurée ! Mieux vaut donc opter pour une prothèse qui se retire facilement pour bien la nettoyer.

Ceci n'est pas anodin, car des études scientifiques ont démontré qu'une mauvaise hygiène bucco-dentaire pouvait avoir des répercussions sur la santé cardiovasculaire, le risque de diabète, de rhumatismes et de problèmes digestifs et même les prestations... Pour ne rien dire encore de ses implications esthétiques, sociales et psychologiques !

Le port d'une prothèse, n'exclut pas par définition les problèmes de dents et ne dispense donc pas d'un contrôle préventif annuel chez le dentiste. D'autant plus que notre bouche continue à évoluer tout au long de la vie et sa forme se modifie à mesure que nous prenons de l'âge. Pour que la prothèse reste parfaitement ajustée, il faut donc l'adapter régulièrement, ce qui ne coûte pas très cher.

De plus, la mutuelle rembourse une nouvelle prothèse une fois tous les sept ans, et intervient aussi pour deux ajustements dans l'intervalle. Une prothèse mal adaptée peut provoquer des plaies ou des ulcères, entraînant des douleurs qui risquent à leur tour de provoquer une perte d'appétit, avec tous les problèmes qui en découlent. "

Nos partenaires