Grippe mexicaine et autres types de grippe

30/04/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Retrouvez les réponses aux principales questions que pose la grippe mexicaine.

La grippe saisonnière

Chaque année, l'épidémie de grippe saisonnière touche 1 à 5% de la population. La grippe n'est pas un virus mais des milliers de variations possibles. Voilà, pourquoi on ne peut jamais être proéger à 100%.

La grippe aviaire

C'est le type H5N1 du virus de la grippe, capable de passer de l'animal à l'homme. L'animal est porteur du virus et après contact étroit et fréquent, l'homme peut être infecté.

La grippe porcine

La grippe porcine, semblable à la grippe aviaire chez les oiseaux, se déclare chez les porcs et les animaux malades.

La grippe mexicaine

La grippe mexicaine est du type H1N1, celui des grippes d'hiver ou de la tristement célèbre grippe espagnole de qui fit entre 20 à 50 millions de morts en 1918.
La grippe mexicaine étant une nouvelle variante du H1N1, nous avons peu ou pas de résistance naturelle. D'où probablement les cas mortels.


Quand y a-t-il pandémie ?

Une pandémie est une épidémie de grippe dans le monde entier avec un nouveau sous-type de virus jamais observé chez les humains et contre lequel ils ne sont pas protégés. La plus récente pandémie de grippe, partie de Hong Kong, a causé 1 million de morts en 1968.

Phase 5 de la pandémie

Pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), il y a 6 phases dans une pandémie. En 2009, nous sommes passés à la phase 5.

Lors des phases 1 à 3, il s'agit de se préparer à une pandémie, en travaillant au développement de traitements. La phase 5, celle que l'on redoute, est la propagation du virus d'homme à homme dans au moins deux pays. La phase 5 est le signal fort qu'une pandémie est imminente.

Retour

Quels sont les symptômes de la grippe Mexicaine ?

Ils sont assez semblables à ceux de la grippe classique:
- Nez qui coule
- Maux de gorge
- Toux sèche
- Forte fièvre> 38,5 ° C
- Frissons
- Douleurs musculaires

S'ajouteraient : nausée, vomissements et diarrhée.

Quels risques ?

Le virus est surtout dangereux pour les personnes déjà faibles. Une bronchite ou une pneumonie peut être mortelle. Selon l'OMS, chaque année, entre 200.000 et 500.000 personnes meurent de la grippe classique. La plupart est âgée de plus de 65 ans.

Comment se transmet-elle ?

Classiquement, d'homme à homme : éternuements, toux ou même simple conversation suffisent à faire passer d'un individu à l'autre le virus via des postillons. Deux à quatre jours plus tard, la personne peut devenir malade. Et sera contagieuse une journée avant d'être elle-même malade.

Comment se protéger ?

La vaccination est le principal outil de défense, surtout pour les gens dont les défenses naturelles sont affaiblies. Mais un vaccin protège d'un virus précis. La question de savoir si le vaccin contre la grippe classique fournit une protection contre la grippe du Mexique, reste entière. Mais s'il existe une relation entre la souche H1N1 présent dans le virus et les nouveaux virus, il y aurait une protection latérale.

Autres mesures préventives contre la grippe mexicaine: Se laver les mains fréquemment, en utilisant un produit à base d'alcool, par exemple, éviter tout contact avec les gens ayant des symptômes grippaux, utiliser des mouchoirs en papier jetables.

Traitements

Habituellement, la grippe saisonnière guérit spontanément sans médicaments spécifiques, sauf les inhibiteurs de fièvre si nécessaire. Les antibiotiques n'ont aucun effet. Ils ne sont actifs que contre les infections bactériennes, pas contre les virus!

Nouvelle classe de médicaments anti-grippaux : les inhibiteurs de la neuraminidase dont l'Oseltamivir (nom de marque Tamiflu) et du Zanamivir (nom commercial Relenza), évoqués lors de la crise de la grippe aviaire. Leur efficacité est plus grande s'ils sont administrés dans les 2 jours après le début des plaintes.

Retour

Nos partenaires