Gare à l'eau bénite!

08/01/14 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Crampes au ventre, diarrhée, fièvre, voire pire. Les amateurs d'église et les touristes friands d'eau bénite doivent savoir qu'ils courent un risque non négligeable d'infections, parfois gravissimes.

Gare à l'eau bénite!

© Getty Images/iStockphoto

Il ressort d'une récente étude scientifique que l'eau contenue dans les bénitiers s'apparente souvent à un bouillon de culture. Les bactéries qui s'y développent allégrement la rendent non potable, autant le savoir!

Des chercheurs de l'Université de Vienne ont voulu savoir si l'eau bénite était aussi bénéfique qu'on aimerait le croire. Ils ont vérifié la qualité de l'eau contenue dans des dizaines de bénitiers en Autriche, tant à l'entrée des églises que sur les lieux de pèlerinage. Résultat: la grande majorité d'entre eux s'apparentent à de véritables bouillons de culture. Pas une eau bénite testée qui réponde aux normes de sécurité et soit potable. Elles sont riches en bactéries comparables à celles que l'on trouve dans les déjections humaines et peuvent provoquer des infections et de graves problèmes digestifs.
Dans nombre d'églises catholiques et de chapelles d'hôpitaux, on continue pourtant d'utiliser cette eau, une fois bénie par un prêtre, pour baptiser les nourrissons et tracer une croix sur le front. Il arrive que l'on mette un peu d'eau bénite sur les lèvres. Mais, en principe, elle ne se boit pas, contrairement à l'eau des sources ou des fontaines bénites. Un rituel qui n'est pas sans danger, mettent en garde les chercheurs, surtout pour les personnes dont le système immunitaire est déjà fragilisé.

Nos partenaires