Fatness vs fitness. Connaissez-vous la différence?

30/12/15 à 10:32 - Mise à jour à 10:32

Votre poids peut vous dire si vous êtes susceptible de souffrir de certaines maladies. Mais un excès de poids n'est pas l'autre et pour déterminer correctement ces risques, il est nécessaire d'examiner de plus près la nature de cet embonpoint.

Fatness vs fitness. Connaissez-vous la différence?

" L'obésité est très souvent associée à un manque de condition physique. Mais l'un n'exclut pourtant pas l'autre. Il faut établir une différence entre la fatness (excès de masse grasse) et la fitness (bonne condition physique). Certes, les deux vont souvent de pair, mais ce n'est pas vrai dans tous les cas ", explique le Dr Ernst Rietzschel, cardiologue à l'hôpital universitaire de Gand.

Certaines personnes en surpoids pratiquent beaucoup de sport et sont très actives malgré leur obésité. Grâce à ces exercices physiques, elles diminuent les risques de maladies cardio-vasculaires malgré un poids trop élevé. A contrario, une personne présentant un poids 'normal' ou inférieur à la normale, mais qui reste sédentaire aura une moins bonne condition physique. De même, celles qui affichent un indice de masse corporelle exemplaire risquent de souffrir davantage de pathologies cardiaques par manque d'exercices.

D'autres facteurs jouent également un rôle. Par exemple, l'embonpoint entraîne-t-il un dysfonctionnement métabolique ? Est-on en moins bonne santé pour autant ? La fatness est-elle associée à la graisse abdominale ou l'excédent de poids est-il surtout localisé sur les jambes et les hanches ?

Des risques équivalents

Différentes études ont par ailleurs établi qu'une personne souffrant d'obésité, mais en bonne condition physique développait les mêmes risques qu'une personne mince, mais préférant la sédentarité. On peut donc être actif, même si on est en surpoids. Evidemment, être mince et sportif, c'est encore mieux !

Nos partenaires