Faites tester votre rythme cardiaque!

23/03/14 à 06:02 - Mise à jour à 06:02

La Semaine du Rythme Cardiaque 2013 se déroulera du 24 au 28 mars 2014. De nombreux hôpitaux répartis dans toute la Belgique ouvriront ainsi leurs portes afin de proposer des tests gratuits du rythme cardiaque.

Faites tester votre rythme cardiaque!

Bien que la fibrillation auriculaire (FA) soit l'affection du coeur la plus fréquente, elle est encore trop peu connue de la population. Difficile à détecter, ce trouble du rythme cardiaque lors duquel le coeur s'emballe et se met à battre de manière totalement irrégulière peut pourtant avoir des conséquences dramatiques : il multiplie en effet par cinq le risque de formation de caillots de sang pouvant, à leur tour, provoquer des thromboses ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC). S'il existe d'excellents traitements pour la fibrillation auriculaire, il est donc primordial que son diagnostic soit posé à temps. Alors qu'un adulte sur quatre de plus de 40 ans souffrira un jour de fibrillation auriculaire, un patient sur trois n'en éprouvera aucun symptôme. Or, même en cas de FA exempte de symptômes, un AVC peut ainsi surgir à tout moment.

Du 24 au 28 mars 2014 se déroule la cinquième édition de la Semaine du Rythme Cardiaque, organisée par le BeHRA (Belgian Heart Rhythm Association).

Le BeHRA s'attaque une fois de plus à la méconnaissance qui entoure encore trop souvent la fibrillation auriculaire, alors qu'1 Belge sur 4 de plus de 40 ans en souffrira un jour. La fibrillation auriculaire multiplie par 5 le risque de faire un AVC ou une thrombose et peut être particulièrement difficile à détecter puisqu'elle est asymptomatique chez 1 patient sur 3 .Une prise en charge précoce de cette dernière pourrait permettre d'éviter jusqu'à 6 accidents vasculaires cérébraux (AVC) par jour !

Dans cette optique, le BeHRA permet à chacun de calculer rapidement et aisément son pourcentage de risque de développer une FA et, en cas de FA non traitée, de faire une thrombose ou un AVC sur le site de la campagne: www.monrythmecardiaque.be/. L'an passé, ce sont ainsi pas moins de 66.000 personnes qui ont calculé leur risque on line en l'espace de deux mois. En outre, 85 centres hospitaliers répartis sur tout le territoire offrent à plusieurs milliers de Belges la possibilité de faire tester leur rythme cardiaque gratuitement entre le 24 et le 28 mars.

La liste des hôpitaux participants - dont certains offrent la possibilité de prendre rendez-vous à l'avance afin d'éviter les longues files d'attente - pourra être consultée sur www.monrythmecardiaque.be.

Lisez aussi l'article 'D'une régularité de métronome, votre rythme cardiaque ?'

Nos partenaires